Passer au contenu principal

Les Marchés folk de Vevey cartonnent… à La Tour-de-Peilz

Déplacée cette année dans la cité boélande, la manifestation ne désemplit pas, samedi après samedi.

Les Marché folk à La Tour-de-Peilz se déroulent sur la place de l'Eglise et dans la cour Charlemagne.
Les Marché folk à La Tour-de-Peilz se déroulent sur la place de l'Eglise et dans la cour Charlemagne.

«Même si l’affluence est moins forte qu’à Vevey, leur lieu historique, nos Marchés folkloriques à La Tour-de-Peilz fonctionnent à merveille. Je n’aurais jamais imaginé un tel succès», déclare avec joie et émotion Jean-Louis Bolomey, commissaire de l’événement depuis 2008.

Fête des Vignerons oblige, cette traditionnelle manifestation, qui existe depuis 40 ans, se déroule cette année à La Tour-de-Peilz; entre place de l’Église et cour Charlemagne. Mais on ne change pas une équipe qui gagne: dégustations de vins locaux (après achat du verre souvenir) et de produits du terroir, stands d’artisanat, groupes de musique, dont joueurs de cor des Alpes, danses folkloriques.

Jean-Louis Bolomey, alias le «Vieux Grincheux», a beaucoup hésité à mettre sur pied le millésime 2019, alors que les éditions 1977 et 1999 – à l’occasion des deux dernières Fêtes – avaient été annulées. «J’ai beaucoup réfléchi et hésité, forcément. J’avais peur. Mais les Veveysans fidèles, les amoureux de ce rendez-vous qui viennent souvent de très loin, les sponsors m’ont convaincu d’y aller», poursuit le commissaire Bolomey.

«On peut viser 2000 verres»

Le cru boéland attire moins certes que celui tiré tous les ans à Vevey avec ses 1700 à 2000 verres de dégustation vendus chaque samedi (environ 2200 chalands) entre Hôtel de Ville et Grenette. N’empêche. Le «Vieux Grincheux» et son équipe écoulent en moyenne 1300 verres hebdomadairement depuis le samedi 13 juillet (environ 1500 visiteurs): «C’est presque inespéré à mi-chemin de l’édition 2019.» Jean-Louis Bolomey s’attend à une affluence grandissante après le 11 août, date de la clôture de la FeVi. «On peut viser les 2000 verres chaque samedi.»

Sur place, le public, dont quelques figurants de la FeVi en costume, est conquis. «Franchement, c’est une réussite, c’est hyperconvivial», dit une dame, le joli verre souvenir à la main. «L’avantage, c’est que tout est réuni sur un seul site avec tout le monde au même endroit», note un jeune homme qui fait une pause entre deux chasselas. Les assidus sont aussi là. Comme ce couple d’Écossais qui se rend chaque année aux marchés folk’depuis… 35 ans. «J’ai aussi un fidèle Zurichois qui ne rate pas un rendez-vous. Il arrive à 10 h et repart à 13 h. Invariablement depuis 20 ans. S’il a exceptionnellement un empêchement, il me prévient…» sourit Jean-Louis Bolomey. On croise aussi beaucoup de têtes connues: des élus veveysans, des employés de l’administration, des anonymes rencontrés chaque samedi de juillet et août à Vevey, beaucoup de jeunes.

Chaque année, Jean-Louis Bolomey et consorts mettent sur pied un avant-marché, histoire de tester le… marché. «Cela permet d’affiner nos prévisions et de calculer le nombre de verres à commander.» Cette année bien entendu, place du Marché de Vevey en transformation, il s’est aussi tenu à La Tour-de-Peilz. «Nous avons décidé d’organiser désormais tous les ans cet avant-marché ici. Nous tenons ainsi à témoigner notre reconnaissance et adresser nos remerciements à la Commune boélande qui nous a accueillis si chaleureusement», conclut le «Vieux Grincheux».

----------

Marchés folkloriques

Chaque samedi à La Tour-de-Peilz jusqu’au 31 août. 10h-13h www.marchesfolkloriques.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.