Des métissages musicaux en série vont faire pétiller les soirées chablaisiennes

Aigle Le studio IS Prod monte des soirées «Jam-session» pour réveiller la ville et créer une émulation par la musique.

Pour les musiciens, la jam est une occasion précieuse de tester les affinités avec d'autres artistes

Pour les musiciens, la jam est une occasion précieuse de tester les affinités avec d'autres artistes Image: Leticia Frei/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une scène, une salle, des instruments et une régie son et lumière, du matériel pro, un bar, du public et des musiciens prêts à toutes les audaces pour mêler leurs sonorités et inspirations: ce sont les ingrédients des Jam-sessions qui réveillent les nuits aiglonnes, réputées trop calmes. Une dizaine de soirées a été programmée sur l’année depuis début janvier et les premières dates n’ont pas manqué leur cible: de dix à quinze musiciens régionaux sur scène, un public mêlant familles, ados et jeunes adultes, le mélange des genres fonctionne aussi bien sous les projecteurs qu’au pied de la scène.

«Nous voulons d’abord offrir un espace de création et de partage pour des artistes de tous niveaux, essentiellement de la région»

L’association IS Prod, qui gère un studio musical depuis cinq ans à Aigle est à l’origine de ces festivités. Le collectif de bénévoles de 18 à 28 ans réalise enregistrements musicaux, production, management d’artistes, tournages de vidéoclips et événementiel.

La mise en place de ces jam-sessions permet à l’équipe de développer plusieurs de ses vocations navigant entre animation sociale et culturelle: «Nous voulons d’abord offrir un espace de création et de partage pour des artistes de tous niveaux, essentiellement de la région, note Jonathan Morard, président d’IS Prod. Pour un guitariste qui se cherche un batteur, c’est par exemple l’opportunité de réseauter, de rencontrer des musiciens, de voir s’il y aurait des envies de monter un projet ensemble.» Autre force de ces soirées, la possibilité pour des jeunes motivés de s’essayer à toutes sortes de tâches liées à l’organisation d’événements, du son à la lumière, en passant par la mise en place de la salle, du matériel ou la tenue des bars et stands. «Un membre de notre équipe est en train de se former comme ingénieur du son, il peut profiter de ces soirées pour acquérir de l’expérience sur le tas, car les possibilités de stages sont rares en Suisse.»

Le prochain rendez-vous de cette série conviviale et créative est prévu samedi avec le groupe romand folk Ana and the black Mamba qui ouvrira la soirée avant de laisser grimper sur scène les musiciens inspirés. Bouillonnant de projets, les meneurs d’IS Prod envisagent déjà tout un développement autour de ces jam-sessions, en collaborant notamment avec d’autres collectifs. À suivre…


Jam-session
Samedi 17 mars à la salle de l’Aiglon, ouverture 20h30, entrée: 5 fr. Gratuit pour les musiciens
Toutes les dates sur www.isprod.ch
(24 heures)

Créé: 13.03.2018, 19h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...