Mieux faire cohabiter très haute tension et paysans

ChablaisDes bâches soufflées par le foehn se sont prises dans les lignes électriques en avril. Agriculteurs et Swissgrid débriefent.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le 5 avril, des rafales à 87 km/h ont balayé le Chablais. Le foehn a été assez violent pour envoyer des bâches agricoles dans la ligne à très haute tension (THT) qui survole la plaine du Rhône. L’incident n’a pas occasionné de dégâts (deux lignes ont rapidement été mises hors service pour éviter un court-circuit) et la facture reste relativement peu élevée – 8000 francs pour décrocher les tissus, selon Swissgrid, propriétaire de l’autoroute électrique. Mais il a poussé cette société et les paysans de la région à s’interroger sur la cohabitation entre agriculture et THT.

Une rencontre a été organisée le 25 juin. «Il ne s’agit pas de désigner des coupables, mais d’échanger nos points de vue et de mieux connaître les règles à respecter lorsqu’on travaille sous cette ligne», explique Jean-Luc Mayor, agriculteur à Aigle. Responsable d’installations chez Swissgrid, Cécile Jost indique: «La première est de garder à l’esprit la présence d’une ligne à THT. Les manœuvres directement sous la ligne doivent s’effectuer avec la plus grande prudence et, si possible, à deux pour qu’une personne puisse observer son collègue à distance et le prévenir s’il s’approche des câbles. Il faut aussi éviter de stocker quoi que ce soit sous la ligne.»

«À de tels niveaux de tension (220'000 volts), un arc électrique peut se déclencher sans contact direct»

Swissgrid insiste sur le respect d’une distance de sécurité d’au moins 7 m. «À de tels niveaux de tension (220'000 volts), un arc électrique peut se déclencher sans contact direct», avertit Cécile Jost. Attention: la hauteur des câbles peut varier de plusieurs mètres en fonction de la chaleur, en raison de la dilatation du métal, souligne la responsable de Swissgrid. La conscience de cette distance est d’autant plus importante que les machines agricoles deviennent toujours plus grandes, observe Marie-Claude Debons, attachée de presse de Swiss­grid. «En cas de doute sur la hauteur des câbles, il est toujours possible de contacter Swissgrid qui possède ces données.»

Quant à ces «agritextiles» qui permettent de hâter la pousse des cultures précoces au printemps et qui se sont envolés en avril, les agriculteurs doivent s'assurer qu’ils sont suffisamment lestés. «Nous le faisons avec des sacs-poubelles remplis de terre ou en déversant de la terre sur leur surface», décrit Jean-Luc Mayor. «C’est dans notre intérêt parce que ces plastiques ont un coût: 1800 francs par hectare, ajoute Jean-Marc Chavannes, maraîcher à Roche. Et leur remise en place demande beaucoup de travail.» Les deux parties s’accordent d’ailleurs à dire que des événements tels que celui survenu en avril restent rares. (24 heures)

Créé: 18.07.2018, 16h44

Articles en relation

Le foehn propulse des bâches sur les lignes électriques

Intempéries Swissgrid a dû intervenir à Yvorne pour déloger des toiles agricoles prises dans ses lignes et écarter tout risque de court-circuit. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.