Mobilisation pour activer le projet de futur gymnase

ProjetLe retard pris par le projet aiglon inquiète les élus. Ils enjoignent la Ville de l’accélérer. Le Canton impute cet ajournement aux procédures liées à l’hôpital régional à Rennaz.

Initialement prévue pour 2020 sur le site de l’hôpital, la création d’un gymnase à Aigle, est désormais prévue dès 2025.

Initialement prévue pour 2020 sur le site de l’hôpital, la création d’un gymnase à Aigle, est désormais prévue dès 2025. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aigle tient dur comme fer à son futur gymnase. Mais le retard pris par le projet inquiète les élus chablaisiens. Le Conseil communal a enjoint, vendredi, la Municipalité à tout mettre en œuvre pour que cette construction «ne souffre d’aucun retard dans sa réalisation». «C’est une nécessité urgente compte tenu de l’évolution démographique, plaident Bernard Borel (POP) et Patrick Graff (Entente aiglonne). Or la construction d’un gymnase à Echallens et l’agrandissement de celui de Burier semblent repousser le projet aux calendes grecques.»

Les deux conseillers chablaisiens estiment que ce gymnase viendra renforcer le rôle d’Aigle dans la formation post-obligatoire, tout en permettant de désengorger le Gymnase de Burier qui arrive à saturation. Ils rappellent que la décision d’implanter un gymnase à Aigle date de 2014. «En 2016, le Conseil d’État annonçait que la demande de crédit d’étude de 400 000 francs avait été adoptée par la Commission des finances, ajoutent-ils. Et puis, plus rien. Depuis lors, le flou règne. Selon notre syndic, c’est l’État qui pilote le projet. Le Canton a-t-il déjà rédigé son projet de décret? Cela nourrit des inquiétudes au sein de la population chablaisienne.»

Interpellé, le syndic Frédéric Borloz a été forcé d’admettre que le calendrier initial – réalisation du gymnase en 2020 – ne sera pas tenu: «Pour cela, le Concours d’architecture devrait déjà être lancé. Ce dossier est prioritaire à nos yeux, raison pour laquelle nous sommes en contact avec le Canton, en particulier avec le Service immeubles, patrimoine et logistique (SIPaL). Un rendez-vous avec la conseillère d’État Cesla Amarelle est aussi agendé à ce sujet tout prochainement. Compte tenu de l’extension prévue du Gymnase de Burier, nous ne voulons pas passer à côté du train.»

Du côté du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), on se veut rassurant: «La construction d’un gymnase à Aigle, jusqu’à présent envisagé sur la parcelle de l’actuel hôpital d’Aigle, reste une nécessité eu égard aux besoins de l’Est vaudois, assure François Modoux, porte-parole. La construction d’une extension sur le site de Burier, dictée par une situation d’urgence, n’y change rien.»

Mais le futur gymnase d’Aigle, dimensionné pour accueillir 1000 à 1200 élèves, est désormais planifié pour la rentrée scolaire 2025-2026. «Le retard pris par ce projet est une conséquence mécanique du retard enregistré par le chantier de l’Hôpital Riviera Chablais, dans lequel seront transférées les activités de l’Hôpital d’Aigle», précise encore François Modoux. Le début des travaux avait dû être différé en 2014, à la suite de la décision du Tribunal cantonal d’annuler l’octroi du chantier à Steiner SA. L’affaire était remontée jusqu’au Tribunal fédéral, qui avait finalement attribué le contrat à 240 millions à la société désignée de base, écartant son concurrent italien. (24 heures)

Créé: 02.07.2018, 19h45

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.