Mobilité: Ouverture souhaite une amélioration

BexLe parti politique regrette que plusieurs villages soient très mal desservis en transports publics. Il propose des mesures pour y remédier.

Ouverture demande à la Municipalité de Bex si elle compte réétudier l'opportunité de rejoindre le réseau MobiChablais (ici à Aigle).

Ouverture demande à la Municipalité de Bex si elle compte réétudier l'opportunité de rejoindre le réseau MobiChablais (ici à Aigle). Image: Philippe Maeder - Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour Ouverture, «la voiture individuelle reste aujourd’hui la meilleure amie du Bellerin. Il faut prendre une nouvelle voie». Le parti, qui compte six élus au parlement, regrette que nombre de hameaux de la commune – très étendue – sont «très mal desservis par les transports publics». Dans une interpellation déposée la semaine dernière, Ouverture avance les exemples du Châtel (six bus par jour) ou Les Dévens (sept). Insuffisance des cadences et horaires mal pratiques sont pointés du doigt.

Le parti demande un état des lieux à l’Exécutif. «Je répondrai de manière exhaustive lors d’un prochain Conseil, annonce le syndic Pierre Rochat. En l’état, le besoin ne semble pas flagrant à la Municipalité, sachant que nous n’avons quasi aucune demande des habitants des hameaux pour augmenter le réseau et la cadence des bus.»

Ouverture avance elle-même des pistes. Exemples? Une navette autonome reliant le centre et plusieurs hameaux, des zones de partage de véhicules style Mobility dans les hauts, mise à disposition de vélos – voire électriques –, incitation au covoiturage. Surtout, la possibilité de raccrocher Bex à MobiChablais. Réseau de bus exploité par les Transports publics du Chablais (TPC), il dessert Aigle, Ollon, Monthey et Collombey-Muraz.

«MobiChablais, ce serait bien mais ça coûte 470'000 francs par an, alors que la collectivité en débourse déjà 700'000 pour desservir en transports publics la commune de Bex. Et le système ne se justifie pas totalement compte tenu de notre bassin de population en rien comparable à ceux d’Aigle, Monthey ou Collombey», estime le syndic.

«Bien sûr que nous sommes déçus que Bex n’intègre pas le réseau de MobiChablais. Notamment parce que ça fonctionne bien à Ollon, composée aussi de nombreux hameaux. Nous avons néanmoins bon espoir que Bex nous rejoigne un jour», exprime Frédéric Borloz, président des TPC et syndic d’Aigle.

Créé: 24.05.2019, 16h10

Articles en relation

Un demi-million de plus dans les caisses de Bex

Comptes Bon exercice comptable 2018 avec une capacité d’autofinancement confortable. Plus...

Le Chablais bénéficiera aussi du Léman Express

Mobilité Les CFF présentent le nouvel horaire 2020 qui marque la mise en service du réseau RER dans le «Grand Genève». Plus...

Le bus à la demande? Oui c’est possible

Chablais Le bus d’agglomération va changer la face du transport public chablaisien. Avec notamment, l’arrêt à la demande. Plus...

Les nouvelles dessertes ne font pas que des heureux

Bus Les utilisateurs sont partagés sur l’introduction des nouveaux transports urbains et d’agglomération du Chablais. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.