Monthey veut se protéger des caprices de la Vièze

ChablaisLa Commune met à l’enquête le projet de sécurisation du cours d’eau. Un chantier qui ouvre la porte à d’autres grands projets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Branle-bas de combat en ce vendredi 1er mai 2015. Alors que le niveau de la Vièze vient chatouiller le haut de ses digues, 300 riverains sont évacués. Au fil des années, les caprices du cours d’eau ont régulièrement inquiété les Montheysans. «Heureusement depuis 1967, nous n’avons plus eu à déplorer de dégâts», signale le président de la Commune valaisanne, Stéphane Coppey.

Vendredi, les autorités de Monthey et de Massongex ont mis à l’enquête les plans des assainissements qui devraient permettre - sauf crue extrême - aux habitants de dormir tranquillement et au sec.

Au centre-ville où l’habitat est dense et la place limitée, il s’agira principalement de rehausser les digues, d’approfondir le lit ou de construire un mur. Goulet sur le trajet des eaux du cours d’eau, le pont CFF, à proximité du site chimique, sera rebâti par l’entreprise. «À cet endroit, le lit sera approfondi et les CFF surélèveront cette passerelle», ajoute Patrick Felley, chef du service Infrastructures, mobilité et environnement. En aval, entre le pont CFF et le Rhône, le cours d’eau retrouvera une apparence plus sauvage grâce à un lit élargi (20 à 30 m de plus). Sur le tracé, de nombreux biotopes seront revitalisés et l’accès pour les habitants au cours d’eau sera facilité.

Devisé à 19,5 millions et subventionné par le Canton du Valais et la Confédération à 65%, ce chantier devrait démarrer en 2020-2021 et durera trois ans. «Au final, la totalité des zones qui se trouvent aujourd’hui en rouge ou en bleu sur notre carte des dangers se retrouveront à l’abri des crues telles qu’il s’en produit tous les 100 ans», précise Patrick Felley. «Une crue massive pourrait affecter jusqu’à 3000 habitants», observe Stéphane Coppet. Le montant des dégâts occasionnés? «Impossible à estimer, en raison de la présence du site chimique qui doit impérativement être protégé. Avec ce chantier, on crée une plus-value intéressante pour les entreprises qui doivent aujourd’hui composer avec certaines contraintes liées au risque d’inondation pour se développer.»

Pour Monthey, ce seul projet en débloquera «une cascade d’autres, annonce Gilles Cottet, municipal en charge des infrastructures et de la mobilité. Il permettra la reconstruction du Pont Rouge, qui à son tour débouchera sur la création du nouveau terminal rail-route à proximité du site chimique. Nous pourrons alors déplacer le terminal actuel et démarrer le réaménagement de la place de la gare. Ce qui permettra le déplacement des rails de l’AOMC, laissant la place pour la création d’une nouvelle liaison routière vers notre zone commerciale. Au total, ce sont 270 millions de francs qui seront investis dans ces améliorations.» (24 heures)

Créé: 16.08.2018, 14h11

Articles en relation

La Vièze et la Morge sous contrôle dans le Chablais

Intempéries Après les crues de la nuit de samedi à dimanche, une certaine sérénité est de mise dans les communes de Monthey et de Saint-Gingolph, ainsi que dans la vallée d'Illiez. Plus...

Monthey se réveille soulagée après l'évacuation de 300 personnes

Intemperies Les habitants évacués cette nuit au bord de la Vièze ont regagné leurs domiciles. Le niveau de l'eau reste sous surveillance. Plus...

Intempérie: les riverains de la Vièze évacués

Chablais Les fortes pluies ont poussé la police à lancer un ordre d'évacuation de certains secteurs pour s'assurer de la sécurité des riverains de la Vièze. Plusieurs éboulements ont eu lieu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...