Monthey votera une deuxième fois sur la taxe au sac

DéchetsUn an après avoir contesté une précédente version du règlement, l’Alternative pour Monthey lance un nouveau référendum.

Les élus montheysans ont largement approuvé le règlement sur la gestion des déchets, pour la 2e fois. Mais une partie d'entre eux ne s'en satisfait pas. Pour la 2e fois.

Les élus montheysans ont largement approuvé le règlement sur la gestion des déchets, pour la 2e fois. Mais une partie d'entre eux ne s'en satisfait pas. Pour la 2e fois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les automnes se suivent et se ressemblent à Monthey. Comme l’an dernier, le Conseil général a avalisé le nouveau règlement sur la gestion des déchets (voir «24 heures» de mercredi). Et, comme l’an dernier, l’Alternative pour Monthey (APM) conteste ce vote par un référendum. Selon le quotidien valaisan «Le Nouvelliste», qui révélait cette information hier, le groupe a jusqu’au 13 novembre pour récolter 1953 signatures.

Depuis l’an dernier, le règlement a été «édulcoré», estiment les auteurs du référendum. «Il est important que les Montheysans puissent se prononcer sur cette deuxième mouture», argue Alexandre Aviolat, conseiller général sous la bannière APM. Les opposants contestent entre autres le prix du sac, demandant qu’il soit limité à 1 fr. 50 et non 1 fr. 90 (comme dans 61 autres communes du Valais romand). Pourquoi les Montheysans bénéficieraient-ils d’un traitement de faveur? «Parce que, dans son calcul, la Municipalité ne tient pas compte de deux avantages dont bénéficie notre commune: les déchets vendus sont revalorisés pour chauffer notre ville, ainsi que Collombey. Ensuite, le prix de rachat des ordures par cette usine tient compte de l’éloignement des localités. Les communes proches paient pour celles plus éloignées, selon un principe péréquatif», relève Alexandre Aviolat.

Les référendaires estiment que la mise en place d’un sac propre à Monthey, sous l’égide de l’entreprise saint-galloise Petroplast, n’a pas été suffisamment étudiée par la Municipalité. Cette dernière a déclaré, lundi en plénum, que faire cavalier seul en la matière engendrerait des coûts administratifs élevés.

La récolte de signatures pourrait s’avérer plus ardue que l’an dernier où 3050 paraphes avaient été obtenus. D’une part, les élus ont largement plébiscité le nouveau règlement qui précise plus clairement les mesures sociales (distribution de sacs aux familles avec nourrisson, par exemple) envisagées. D’autre part, Monthey a fait les frais du tourisme des déchets cette année, avec 10% de détritus en plus. Enfin, l’obstination de l’APM pourrait lasser les citoyens. «C’est possible. Mais j’entends beaucoup de Montheysans qui estiment que nous avons raison de nous battre afin que les avantages dont bénéficie Monthey soient pris en compte et reportés sur les taxes perçues auprès des habitants», estime l’élu APM. (24 heures)

Créé: 14.09.2018, 16h11

Articles en relation

Monthey, îlot d’illégalité dans la gestion des déchets

Chablais valaisan Les Montheysans ont refusé dimanche la mise en place d’une taxe au sac. Au risque de devenir un haut lieu du tourisme des ordures. Plus...

Un peu corrigée, la taxe au sac fait son retour à Monthey

Chablais Balayé par un référendum, le règlement sur la gestion des déchets est de retour sur la table des élus. Plus...

La taxe au sac de retour dans l'isoloir?

Monthey (VS) Le Conseil général a accepté à une large majorité le nouveau règlement sur la gestion des déchets. Mais l’Alternative évoque un nouveau référendum. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...