Les Montreusiens doivent retourner aux urnes

MunicipalitéAucun des trois candidats en lice n’a obtenu la majorité absolue dimanche. Second tour dans trois semaines.

Irina Gote a remporté le premier tour dimanche, devant Florian Despond (à g.) et Emmanuel Gétaz.

Irina Gote a remporté le premier tour dimanche, devant Florian Despond (à g.) et Emmanuel Gétaz. Image: Christophe Boillat

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier tour de la complémentaire à l’Exécutif montreusien n’a pas permis d’élire le successeur du ministre PLR des Finances Pierre Rochat, démissionnaire. La population est donc appelée à revoter pour un second tour qui se déroulera le dimanche 15 décembre. Pour rappel, siègent actuellement à la Municipalité de Montreux, forte de sept sièges, quatre PLR, deux socialistes et un Vert.

Trois candidats briguaient les suffrages des citoyens de la perle de la Riviera: Irina Gote, union PS-Verts, Florian Despond, PLR, et Emmanuel Gétaz, Montreux Libre. C’est la socialiste qui a fini en tête, avec 43,1%des voix devant le libéral-radical, 39,5% . Le représentant du parti centriste ferme la marche avec 17%. Il y avait belle lurette que la gauche n’avait pas fini devant la droite à une élection montreusienne. «C’est un jour historique pour les Verts et le PS», se réjouit Irina Gote. Un peu plus d’un électeur montreusien sur quatre seulement a glissé un bulletin dans l’urne (4722 en tout). Le taux, très faible, est de 28,4%.

«Les Montreusiens et Montreusiennes ont validé mon engagement, ma constance, ma force de travail, nos propositions proches de leurs préoccupations»

La socialiste Irina Gote, 2009 voix, associée donc aux Verts pour faire basculer la majorité municipale à gauche, a clairement bénéficié de la vague écologiste actuelle, mais encore de la carte femme face à deux hommes. Rappelons que l’Exécutif montreusien n’en compte qu’une, la socialiste Jacqueline Pellet. «Heureusement pas seulement, clame la gagnante de ce premier tour. Les électeurs et électrices se sont reconnus dans la candidature que je porte pour nos deux partis unis et je les en remercie. Avec constance, engagement, force de travail, nous luttons pour des propositions proches des préoccupations des Montreusiens et Montreusiennes: l’égalité, l’intégration, le bien vivre ensemble, la mobilité, l’écologie, une bonne prise en charge de la petite enfance, etc... Les habitants et habitantes souhaitent un changement. Ils ont donc opté pour notre programme car justement nous incarnons ce changement.»

À l’autre bout de la salle du Collège Rambert, où sur le coup de 12h30 le président du Conseil communal, Florian Chiaradia, a lu les résultats, Florian Despond était très entouré par les membres présents de son parti. Relativement neuf en politique, le jeune entrepreneur de 32 ans n’interprète pas comme un désaveu le vote qui le place en deuxième position, alors qu’il défendait ce siège si crucial pour le PLR. «C’est la première fois que je me présente à une élection municipale, contrairement à mes deux adversaires. Je suis content de mon résultat compte tenu de l’alliance rose-verte qui me faisait face. Seules 172 voix me séparent de leur candidate. Nous allons donc durant ces trois semaines à venir tenter de convaincre. Déjà les abstentionnistes, mais encore au-delà; et sans doute les écologistes, car l’écologie est une valeur que je porte depuis plusieurs années et que j’applique quotidiennement au sein de mon entreprise.»

Ira, ira pas?

Dans une élection au faible taux de participation, et durant laquelle la base des blocs de droite et de gauche a très certainement voté en nombre, le centriste Emmanuel Gétaz a tiré son épingle du jeu, fort du soutien affiché des Vert’libéraux et de l’UDC. «Encore une fois, je me suis présenté pour offrir une alternative aux partis surreprésentés au sein de notre Exécutif, avec d’autres propositions. Comme celle défendue contre le premier projet de la rénovation du 2m2c, beaucoup trop cher, que les Montreusiens avaient refusé. Mon score est de loin supérieur à notre représentativité au sein du Conseil communal. Ce qui ressort de cette élection, surtout, c’est le camouflet enregistré par le PLR, qui risque de perdre sa majorité.»

Un second tour sera donc organisé. Avec au moins une incertitude, la participation d’Emmanuel Gétaz. «Nous allons analyser nos chances avant de nous décider.» Le dépôt des listes aura lieu mardi à 12h.

Créé: 24.11.2019, 17h32

Articles en relation

Montreux: duel à trois pour glaner le siège PLR

Municipalité Florian Despond tentera de conserver la place du PLR, contestée par Irina Gote (PS et Verts unis) et Emmanuel Gétaz (Montreux Libre) Plus...

Un déficit «raisonnable» de 3 millions pour 2020

Montreux La Municipalité présente des projections dans le rouge mais «acceptables» et une capacité à investir bienvenue au vu des projets à venir. Plus...

Le plan B pour le Centre de Congrès de Montreux a été présenté

Investissement L’Exécutif propose une rénovation à 78 millions, neuf de moins que le projet initial. Les partis rendront leur verdict le 11 novembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.