Montreux: «Depuis ce lundi, je n’ai plus de congrès à vendre»

VotationL'incertitude liée au Centre de Congrès contraint l’Office du tourisme à renvoyer des clients ailleurs, déplore le directeur. Hôteliers inquiets.

Le Centre des Congrès sera-t-il rénové et quand? Sans réponse à ces questions, il n’est pas aisé d’y proposer des espaces.

Le Centre des Congrès sera-t-il rénové et quand? Sans réponse à ces questions, il n’est pas aisé d’y proposer des espaces. Image: Montreux-Riviera/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les aléas du Centre de Congrès de Montreux se paient cash. «Depuis ce lundi, je n’ai plus de congrès à vendre», s’alarme Christoph Sturny. Après le refus populaire du projet de rénovation du 2m2c dimanche, l’incertitude liée à l’avenir du bâtiment complique la tâche du directeur de Montreux-Vevey Tourisme: «Avec les changements successifs du calendrier des travaux sur l’édifice, l’année 2019 était déjà presque invendable. Le vote de dimanche nous contraint définitivement à renvoyer nos clients ailleurs. Nous n’avons plus de garantie quant aux périodes d’ouverture du 2m2c.» Initialement prévu dès 2019, le chantier devait se dérouler dès mi-juillet 2020 jusqu’en 2022, avant le vote de dimanche. «Un choc, une journée noire, un coup dur pour Montreux», déplore Christoph Sturny.

Nuitées en baisse

Dans la ville, il n’est pas le seul à faire grise mine. Car la moitié des nuitées hôtelières proviennent des congrès. Les autres événements mis sur pied au 2m2c ne sont pas en reste. Le festival de jazz engendre à lui seul 50 000 nuitées. «L’impact économique du Centre de Congrès est énorme, assure Michael Smithuis, directeur du Montreux-Palace. Et pas seulement en termes de nuitées. Je regrette le refus de le rénover. C’est une vision à court terme. Montreux continuera à tourner, mais cela sera beaucoup plus difficile. Pour autant que l’on trouve un plan B.»


A relire: Montreux met un frein au Centre de Congrès


Directeur du Grand Hôtel Suisse Majestic, Cyril Marcou lui emboîte le pas: «Cela devient compliqué pour nous. Notre établissement enregistre instantanément une baisse des nuitées, en l’absence de congrès. D’ailleurs, celles-ci sont en régression depuis que l’on évoque les travaux au 2m2c. Et, maintenant, l’incertitude se prolonge encore. Il faut absolument rebondir vite avec une solution pour le 2m2c qui tienne la route. Laquelle? Mystère.»

Présidente de la Société des hôteliers Montreux-Vevey (SHMV), Estelle Mayer veut rester optimiste: «Mais il faudra que le Centre de Congrès préserve des événements, faute de quoi ce sera intenable. D’ailleurs, les hôteliers ne sont pas les seuls à subir la situation. Le 2m2c procure du travail à beaucoup d’autres corps de métiers.»

«L’impact économique du Centre de Congrès est énorme»

Le coup de frein donné au Centre de Congrès inquiète aussi à l’Office du tourisme du canton de Vaud: «C’est dramatique, commente Andreas Banholzer, directeur. Car la Riviera a misé sur le tourisme d’affaires hors saison, en période creuse. Les organisateurs de grands congrès – de 1000 à 1500 personnes – préféreront dés­ormais s’en aller à Bâle, Zurich ou Genève.» D’autant plus dommageable que les touristes d’affaires ne sont pas près de leurs sous. Ils dépensent en moyenne près de 300 francs dans la région par jour, soit près du double des autres hôtes hébergés (150 francs).

«Le 2m2c représente quasi le tiers de la capacité d’accueil de congrès dans le canton, poursuit Andreas Banholzer. Il a un rayonnement clairement régional. Pourquoi le scrutin sur sa rénovation n’a-t-il pas été prévu à plus large échelle? Depuis lundi, c’est toute la planification des congrès qui est déstabilisée.»

Car le non des Montreusiens dimanche dans les urnes affecte aussi le nouveau bureau des congrès LMC - Lausanne Montreux Congress. Cette entité a été créée en 2017 pour réunir les savoir-faire montreusiens et lausannois en matière de tourisme d’affaires. Et, surtout, afin d’avoir plus d’impact pour attirer les congressistes du monde entier. (24 heures)

Créé: 12.02.2019, 07h23

«Nous sommes là pour aider, pas pour concurrencer»

«À propos du résultat du vote de dimanche, et bien entendu en respectant la volonté de la majorité des Montreusiens, nous trouvons dommage que la restructuration du Centre de Congrès soit retardée», déclare Christophe Leyvraz, responsable vente et marketing du SwissTech Convention Center, centre de congrès qui accueille à Écublens près de 150 événements par an.
Passé la première surprise, le cadre estime que désormais «c’est une grande incertitude qui prédomine en termes de travaux et surtout de timing pour le Centre de Congrès de Montreux».

Christophe Leyvraz l’assure avec fermeté: «Nous sommes là pour aider, pas pour concurrencer. Car nous collaborons très bien ensemble depuis deux ans. Et l’idée n’est pas de piquer des manifestations à Montreux. Nous souhaitons que tout le canton puisse continuer à bénéficier des importantes retombées économiques liées à ces activités.»

Le responsable vente et marketing rappelle à cet effet qu’au travers du Lausanne Montreux Congress, un partenariat s’est mis en place, en collaboration avec le Canton et les différents offices du tourisme ou encore le Musée olympique par exemple, pour vendre les destinations à l’international: «Nous sommes très actifs en ce sens.»

Christophe Leyvraz insiste: «Nous nous tenons à l’entière disposition du Centre de Congrès de Montreux pour autant qu’il nous demande de les suppléer, essentiellement pour des événements de type local.»

Pour rappel, le SwissTech Convention Center peut accueillir 3000 personnes en mode spectacle, de 300 à 3000 congressistes. 50% des manifestations qui s’y déroulent sont d’ordre scientifique, liées directement ou indirectement au campus de l’EPFL. Les événements dits économiques représentent 40%. Les 10% restants sont de nature diverse, comme des conférences grand public.
Christophe Boillat

Deux recours

Verra-t-on une annulation du scrutin sur la rénovation du Centre de Congrès de Montreux? Victorieux dimanche, les opposants au projet avaient déposé trois recours à la préfecture avant la votation. Le premier, ayant trait à l’affichage, a été retiré, alors que les deux autres étaient encore pendants lundi en milieu de journée. L’un s’attaque au rectificatif de la Municipalité de Montreux publié dans le journal «Le Régional» en réaction aux arguments des opposants, et jugé diffamatoire par ces derniers. L’autre a été déposé à l’encontre de la préparation et des résultats du scrutin en raison du défaut d’envoi du matériel de vote à 1397 électeurs. «Si le Conseil d’État va dans le sens des opposants, il peut annuler le scrutin», explique Roland Berdoz, préfet du district Riviera - Pays-d’Enhaut.

Les Montreusiens ont refusé le projet de rénovation du Centre de Congrès pour 94 voix, moins que les 1397 électeurs «oubliés» par l’informatique communale montreusienne. Ces recours ont été déposés, à titre individuel, principalement par des élus de Montreux Libre et des Verts montreusiens.

Pour sa part, la Municipalité de Montreux n’a jamais envisagé faire recours. C.B.

Articles en relation

Montreux met un frein au Centre de Congrès

Votation Les Montreusiens ont refusé dimanche avec 50.7% des voix que la Ville libère 27 millions pour la refonte de l’édifice. Ce résultat plonge les manifestations dans l’incertitude. Plus...

«Un refus ne fusillerait pas que le Jazz Festival»

Montreux La votation sur la rénovation du Centre de Congrès inquiète Mathieu Jaton, patron de l‘événement. La capacité du Stravinski risque d’être réduite à 300 places. Interview. Plus...

«Le projet de rénovation du Centre de Congrès est démesuré»

Montreux Dans le cadre du référendum, deux groupes s'opposent au projet: les Verts et Montreux Libre. Ils l'estiment trop onéreux. Plus...

Quiz: connaissez-vous bien le 2m2c?

Montreux Têtes d'affiche, dates clés et montant des travaux, testez vos connaissances sur ce lieu mythique! Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.