Les monumentales arènes de la Fête des Vignerons 2019 seront mises à l’enquête

UrbanismeMercredi soir, la présentation aux voisins s’est déroulée dans un climat «cordial». Mais la procédure permet des oppositions.

La scène, au centre des arènes monumentales, aura les dimensions d’un bassin olympique. L’emprise au sol sera bien plus large que celle d’un terrain de football. Les premières fondations (pour arrimer dans le sol les mâts de 30 mètres de haut) seront installées en décembre 2018. Les montages à proprement parler, de janvier à fin avril 2019.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Cette fête s’annonce magnifique. Ce sera ma quatrième», s’enthousiasme Maryse De Micheli. Habitante de la place du Marché de Vevey, où se déroulera en 2019 la Fête des Vignerons, elle a répondu à l’appel des organisateurs qui présentaient l’arène monumentale dédiée au spectacle. «Quand on ressent l’émotion que véhicule Daniele Finzi Pasca (ndlr: directeur artistique de l’événement), on ne peut que se dire que cette fête sera exceptionnelle.»

Deux séances d’information ont été mises sur pied par la Confrérie des Vignerons, organisatrice de la Fête: l’une mercredi, à destination des riverains, et l’autre jeudi, pour les commerçants et politiciens. A l’issue de la soirée dédiée aux voisins, Caroline Gumy, riveraine, se dit-elle aussi emballée. «Cela me semble encore mieux qu’en 1999. Je me réjouis d’y participer.» Pour François Ding, des cycles Colin, la structure, «assez futuriste, tranche par rapport à celle de 1999». Autre riverain, Hubert Olivotti se pose, comme d’autres, des questions en termes «d’accès, de parcage, de nuisances et d’embarras pour les familles».

Rassurer les inquiets

François Margot, abbé-président de la Confrérie, comme Daniel Willi, en charge des constructions de la Fête, ont rassuré les inquiets autant que faire se peut. Riverains et commerçants pourraient-ils recevoir des places de spectacle gratuites? «L’idée a germé. Nous en reparlerons», a répondu François Margot. «Mais je préfère trouver des solutions que des compensations», souligne Frédéric Hohl, directeur exécutif de la Fête.

Ce dernier a trouvé le climat de la soirée «plutôt cordial»: «Nous avons répondu à des questions concrètes – portant sur les temps de montage, les nuisances sonores ou le parcage – pas agressives. Je fais ce genre d’exercices depuis des années. Je me méfie toujours si le déroulement est trop calme: c’est là que des personnes peuvent par la suite se manifester dans des procédures juridiques. Mais ce n’est pas l’état d’esprit qui prévaut à Vevey, où les gens savent ce que représente la Fête et l’attendent.»

Lever les oppositions

«C’est déjà un rêve d’habiter sur la place du Marché, lui fait écho Maryse De Micheli. Les problèmes de parcage, d’accès ou de bruit ne sont pas gênants pour moi. Ce sont des détails par rapport à ce que l’on s’apprête à vivre.»

En 1999, une enquête d’implantation (ne concernant pas les volumes de construction, mais l’emprise au sol) avait été réalisée. Pour 2019, c’est une mise à l’enquête avec demande de permis de construire qui va être déposée début avril. «Nous n’étions pas obligés de le faire pour une construction de moins de trois mois, affirme Frédéric Hohl. Mais la Municipalité nous l’a suggéré, et nous avons trouvé cette façon de procéder tout à fait transparente.»

Les organisateurs ne craignent-ils pas de devoir ainsi affronter de potentielles oppositions? «Non. Tout peut se résoudre grâce au dialogue.» Mieux, relate Daniel Willi: «Selon le juriste urbaniste de Vevey, il sera plus facile de lever les oppositions de cette manière que dans une enquête d’implantation.» Contrairement à 1999, où cela avait fait couler beaucoup d’encre, aucun arbre ne sera coupé pour l’arène.

Les grandes étapes

Les premières fondations (pour arrimer dans le sol les mâts de 30 mètres de haut) se feront en décembre 2018. «Mais sans bloquer l’usage de la place», précise Daniel Willi. Le montage de la charpente métallique devrait débuter en janvier 2019 et durer jusqu’à fin avril. De mai à mi-juin, les répétitions se dérouleront pendant six semaines dans l’arène elle-même. Puis, après les trois semaines de spectacle, les démontages devraient s’effectuer en deux mois, «pour laisser la place au Cirque Knie, mais des négociations peuvent encore intervenir», prévient Daniel Willi.

Pour Valérie Jobin, de la Boutique Balthazar, l’arène semble «particulièrement haute. Je souhaiterais une maquette, plutôt qu’une projection en 3D. J’ai besoin de toucher.» Qu’elle se rassure: «Elle sera réalisée quelques mois avant la Fête, pour être la plus proche possible de la réalité. Elle rejoindra ensuite les autres maquettes, des Fêtes précédentes, au musée», explique Frédéric Hohl. (24 heures)

Créé: 23.03.2017, 22h01

Articles en relation

Une arène digne des jeux du cirque pour la Fête des Vignerons

Vevey La scène a été dévoilée mercredi. Le dispositif permettra fluidité et surprises, propres à la poésie de Daniele Finzi Pasca. Plus...

Galerie photo

La Fête des Vignerons en images

La Fête des Vignerons en images Les Fête des Vignerons 1999, 1977 et 1955 en quelques photos.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...