Étienne Rivier lâchera son siège veveysan le 31 juillet

VeveyL’élu PLR a annoncé sa démission ce jeudi au Conseil communal. Son remplaçant sera désigné le 17 mai.

Le Municipal PLR Etienne Rivier a annoncé sa démission au 31 juillet.

Le Municipal PLR Etienne Rivier a annoncé sa démission au 31 juillet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Chère Elina (ndlr: Leimgruber, syndique de Vevey), donnant suite à nos divers entretiens, je confirme ma décision de quitter la Municipalité de Vevey le 31 juillet 2020.» On savait sa décision prise, il restait à savoir quand elle interviendrait, et c’est chose faite. Jeudi soir, le municipal PLR Étienne Rivier a annoncé publiquement au Conseil communal qu’il quittait l’Exécutif.

Dans la lettre lue sobrement devant l’assemblée délibérante, l’élu s’est «engagé» à terminer le travail: comptes et rapport de gestion 2019, éléments préparatoires au budget 2021, dossiers du parking Gare Nord et de la zone industrielle de la Veyre-Derrey, négociations au sujet du réseau d’accueil de jour. Détail piquant au moment des remerciements: il n’a pas omis «tous» (en gras dans le texte) ses collègues de la Municipalité. Une forme d’apaisement compte tenu des grosses tensions qui secouent l’Exécutif.

Une législature pesante

La nouvelle «a été communiquée au comité du parti il y a trois semaines et au groupe du Conseil ce mardi», précise Patrick Bertschy, chef de file PLR. Étienne Rivier, médecin à la retraite, patron des Finances, 75 ans cette année, ne terminera donc pas sa deuxième législature. En tant que tel, il ne s’agit pas d’une surprise. Une démission avait été pressentie à plusieurs reprises, dans un contexte de crise politique minant la Municipalité depuis «l’affaire Girardin», du nom du municipal socialiste suspendu en juin 2018 car soupçonné de gestion déloyale de biens publics. Six mois après cette suspension étaient intervenues celles de Michel Agnant et de Jérôme Christen, sous enquête pénale pour violation de secret de fonction. Les deux Vevey Libre ont été réintégrés en novembre dernier. Cette crise profonde a scindé l’Exécutif, avec des conséquences psychologiques et politiques importantes.

Selon Patrick Bertschy, cette démission était même pressentie plus tôt: «Dès sa mise à disposition pour l'élection de 2011, Étienne Rivier avait annoncé qu’il irait jusqu’à la fin de la Fête des Vignerons, qui s’est terminée en août. Mais au vu du contexte, il a continué, et la grande majorité du PLR était d’avis qu’il reste au moins jusqu’à l'année prochaine, ce qui aurait évité une élection complémentaire avant celles, générales, du printemps 2021.» En effet, un départ moins de six mois avant la fin d'une législature (30 juin 2021 dans le cas présent) ne requiert pas de remplacement avant le scrutin.

L’extrême gauche à l’affût

L’élection aura donc lieu et ce sera probablement le 17 mai. Elle s’annonce à haut risque pour le PLR, qui remet en jeu son unique siège, le seul de droite qui plus est. Plusieurs candidats à la candidature PLR ont déjà fait part de leur intérêt, selon Patrick Bertschy, «mais un appel sera lancé en bonne et due forme et un délai fixé au 28 février». Est-il lui même un papable? Il assure que non.

La menace pourrait venir de Décroissance-Alternatives (DA), plus que jamais pressentie pour tenter de s’emparer du siège. «Nous n’avons pas encore pris de position définitive sur ce sujet, lit-on sur la page Facebook de la formation d’extrême gauche, et ne le ferons pas avant notre séance ordinaire prévue le 10 février. Cependant, face au bilan globalement désastreux de cette Municipalité, cette élection partielle sera l’occasion d’injecter une dose de sang neuf à ce collectif en perdition, ce qui permettrait, peut-être, d’éviter que cette législature soit entièrement et définitivement perdue.»

Alain Gonthier, fer de lance du parti, confirme: «Il paraîtrait normal qu’on ne se défile pas.» Yvan Luccarini, député et deux fois candidat malheureux à la Municipalité, «paraît le candidat naturel, poursuit-il, mais d’autres options sont possibles». Alain Gonthier, lui, ne sera pas candidat.

Créé: 30.01.2020, 15h07

Articles en relation

Manif ce lundi pour appeler la syndique de Vevey à partir

Polémique Sur les réseaux sociaux, les organisateurs demandent à l’écologiste Elina Leimgruber et au municipal libéral-radical Étienne Rivier de démissionner. Plus...

Étienne Rivier réfute tout conflit d’intérêts pour le parking Gare Nord

Vevey Riverain du projet, le municipal PLR risque-t-il de faire le jeu des opposants à l’ouvrage de 324 places à Vevey? Un élu s’en inquiète. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.