Un municipal privé de dicastère à Chardonne

BrouilleDébarqué du Bureau technique intercommunal, Jean-Luc Ducret dénonce des motivations électoralistes.

Le municipal Jean-Luc Ducret a été mis sur la touche.

Le municipal Jean-Luc Ducret a été mis sur la touche. Image: Cyril Zingaro

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les élections démarrent dans un climat larvé à Chardonne. Depuis cet automne, le municipal Jean-Luc Ducret (Chardonne sans parti) s’est vu privé de son dicastère de la Police des constructions à l’unanimité des quatre autres membres du corps municipal, dont le second représentant de Chardonne sans parti, Fabrice Neyroud (lire ci-contre).

Jean-Luc Ducret, en lice aux prochaines élections, reste en charge des «bancs rocheux» et du «développement durable». Le syndic Serge Jacquin, lui aussi candidat à sa réélection et qui a repris le dicastère contesté, n’a pas tenu à s’exprimer. Jean-Luc Ducret se dit pour sa part scandalisé par des critiques «dénuées de fondement».

«Collaboration difficile»

Une lettre du Bureau technique intercommunal du cercle Corsier-Corseaux-Chardonne-Jongny (BTI) a mis le feu aux poudres. Le BTI y évoque les «grandes difficultés rencontrées dans les relations avec M. Ducret», avec lequel «aucune collaboration structurée et régulière n’est possible». «Le problème est surtout dans le suivi régulier des dossiers, selon Jean-Pierre Allegra, municipal à Corseaux et président du BTI. M. Ducret n’a pas voulu accepter notre système de travail éprouvé depuis des années et qui marche dans trois communes sur quatre. Il a sûrement une grande capacité de travail, mais il n’a pas de disponibilité suffisamment régulière. En octobre, le vase a débordé.»

« Je vis cela comme une injustice!»

Le principal intéressé réfute tout en bloc. A ses yeux, un trop grand enthousiasme l’a desservi et le contexte préélectoral a fait le reste: «Le dicastère m’a été supprimé du jour au lendemain, sans autre forme de procès, et ce quelques mois avant les élections, déplore-t-il. Je vis cela comme une injustice! Malheureusement, le jeu politique induit parfois certains comportements… J’ai effectivement mis le doigt sur plusieurs dysfonctionnements, et j’ai proposé des solutions ne visant jamais une personne en particulier. Mon but étant d’en améliorer le fonctionnement.»

Disponible

Au chapitre du suivi, Jean-Luc Ducret évoque au contraire une disponibilité sans faille: «Des promoteurs et architectes m’ont régulièrement demandé, et obtenu, des rendez-vous parce qu’ils n’arrivaient jamais à contacter le BTI!»

Par ailleurs, «sur la base des procès-verbaux du BTI, je n’ai été absent qu’à une seule séance de comité en quatorze mois. Il est arrivé que je me fasse remplacer par le syndic pour certaines séances hebdomadaires, parce qu’il est en charge de l’Aménagement du territoire et que l’ordre du jour évoquait des dossiers qui y sont liés. Cela fait d’ailleurs plusieurs fois que je demande à récupérer l’Aménagement du territoire, par souci de cohérence, mais en vain. Au BTI, j’étais le seul à ne pas le cumuler avec la Police des constructions.»

Cette lacune est désormais rectifiée: Serge Jacquin, qui hérite de la casquette de représentant au BTI, compte les deux à son actif. (24 heures)

Créé: 13.01.2016, 07h03

«Il n’y a aucun malaise avec M. Ducret»

Un municipal désavoué par un membre de parti, en l’occurrence Fabrice Neyroud, qui plus est son colistier aux prochaines élections. Un tel épisode aurait de quoi créer un malaise certain, mais pas au sein de Chardonne sans parti: «Il n’y a aucun malaise avec M. Ducret, j’ai encore mangé avec lui à midi, lance Fabrice Neyroud. Il est au courant de mes raisons.Je le considère comme un avant-gardiste, un chef d’entreprise, quelqu’un qui veut faire bouger les choses. Sauf qu’à vouloir y aller seul, ça ne va pas, même si je suis d’accord qu’il y a des choses à améliorer au BTI.»

Chardonne sans parti n’a d’ail­leurs pas hésité à miser sur son duo de sortants à la Municipalité pour les élections: «Concernant Jean-Luc Ducret,il a toujours fait du bon boulot, appuie Eric Neyroud, vice-président du parti. Dans cette histoire, on a quand même l’impression qu’on a tenté de le désosser avant les élections.»

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...