La Municipalité de Vevey continue la bagarre

LogementsLes esprits étaient censés s'apaiser sur les locatifs communaux. La dispute se déplace sur les concierges.

Le dépôt du préavis sur les locatifs communaux devait apaiser les esprits. La dispute se déplace sur la question des concierges

Le dépôt du préavis sur les locatifs communaux devait apaiser les esprits. La dispute se déplace sur la question des concierges

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En avril, un communiqué montrait que la Municipalité de Vevey jouait la carte de l’apaisement: un préavis devait être déposé «avant l’été», étudiant pour les logements communaux leur externalisation (défendue après revirement de trois des membres de l’Exécutif), mais aussi l’internalisation (soutenue par la minorité des deux Vevey Libre). Ce document pour l’avenir des locatifs communaux (433 objets, dont 298 logements) sera déposé le 14 juin aux élus et a été présenté aux médias ce lundi. Une conférence de presse sous haute tension au lieu du «gain de paix» attendu, Michel Agnant (Vevey Libre) n’hésitant pas à se déclarer «censuré». Ce dernier a ouvertement rompu la collégialité, qualifiant la réflexion de «bête ou antidémocratique», affirmant que la syndique n’a «pas compris son rôle» et que «la Municipalité dysfonctionne car ne respecte pas la parole donnée».

Pourtant, le préavis propose tant internalisation (gestion par la Ville) qu’externalisation (gestion technique par des régies). Charge à l’organe délibérant de trancher: «Puisque nous n’arrivons pas à nous déterminer en Municipalité, le Conseil communal devra choisir un modèle, ce qui nous soulage et va nous aider», a lâché Étienne Rivier, municipal actuellement en charge des Gérances.

Alors pourquoi un tel courroux de Michel Agnant? Le statut des concierges le dérange: plutôt que de les faire dépendre du Service du logement (que Michel Agnant chapeaute et où sera prochainement transféré le Service des gérances), les concierges seront rattachés à la Direction de l’architecture. Selon un camp, il y a une logique à ce qu’ils dépendent du Service à qui ils doivent rapporter les éventuels travaux à effectuer dans les appartements de la Ville. Michel Agnant n’est pas de cet avis: «Les concierges doivent dépendre du Service des affaires sociales et du logement: répartis dans des secteurs, ils doivent servir de vecteurs d’intégration pour éviter les phénomènes de ghettoïsation.»

L’internalisation devrait coûter 100'000 fr. par l’engagement d’un gérant qualifié. Michel Agnant conteste ce chiffre: «Nous effectuons déjà un travail à double, en vérifiant toutes sortes de factures des régies. De plus, les régies génèrent des coûts cachés – comme des frais de représentation en cas de litige.» (24 heures)

Créé: 04.06.2018, 17h51

Le commentaire

«Tout ce que nous vivons n’est que la conséquence d’avoir voulu m’empêcher de mettre mon nez dans les gérances»: Michel Agnant lie le volet Simplon 48 de l’affaire Girardin (locaux dont le bail est au nom de Vevey, mais occupés par la société de l’élu PS) au conflit qui a éclaté à l’Exécutif. De l’autre côté du ring, Michel Agnant est vu comme incapable de respecter les règles telles que la collégialité.

S’il suspend Lionel Girardin, le Conseil d’État nommera un remplaçant à l’Exécutif. S’immiscer ainsi dans l’autonomie communale paraît surprenant. Mais pourrait s’avérer le seul moyen de stopper les querelles intestines. Un 5e arbitre pour siffler la fin de cette partie attristante. Pour que les deux camps cessent de camper sur leurs positions et se rappellent enfin que la politique est faite de compromis.



Stéphanie Arboit
Journaliste Vaud & régions

Articles en relation

Chronique d’un conflit annoncé à la Muni de Vevey

Vevey La situation était viciée dès le départ. Et les trois élus Verts-PS-PLR se sont mis en délicatesse avec la loi sur les marchés publics Plus...

De nouvelles accusations pèsent sur Lionel Girardin

Vevey L’élu PS a installé du coworking à la rue du Simplon 48 sans l’aval de son conseil de fondation Plus...

Vevey prendra des mesures pour ses baux à loyer

Politique Le flou artistique qui a prévalu dans la sous-location de locaux à Lionel Girardin ne devrait plus se reproduire dans le futur. Plus...

Un municipal veveysan au coeur d'un audit du Canton

Enquête Le socialiste Lionel Girardin préside la Fondation Apollo. Comme son épouse et son frère, il est aussi rémunéré par cette fondation au travers de sa société. Plus...

«Comme syndique, je prends mes responsabilités»

Politique L’Exécutif de Vevey demande la suspension de Lionel Girardin, visé par une plainte pénale du Canton. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...