La neige n’a pas fait le bonheur de Montreux-Noël

BilanEn raison de la mauvaise météo, l’événement n’a attiré «que» 500'000 visiteurs. Ces derniers ont dépensé moins que l’an passé. L’expérience «morgienne» est un échec.

Le déplacement des chalets sur les quais a été apprécié.

Le déplacement des chalets sur les quais a été apprécié. Image: Claude Béda

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ce n’est pas une édition exceptionnelle, mais elle reste bonne, avec des chiffres proches de ceux de 2015», explique Yves Cornaro, directeur de Montreux Noël. L’événement a attiré près de 500'000 visiteurs, soit 50'000 de moins qu’en 2016, année record.

Les organisateurs invoquent la fermeture du tunnel du Grand-Saint-Bernard, qui a privé le marché de 20 000 visiteurs italiens. Et, surtout, les mauvaises conditions météorologiques durant quasi toute la manifestation: «Lors du week-end de l’Immaculée conception (ndlr: avec le vendredi 8 décembre férié dans les cantons catholiques et en Italie), nous n’avons accueilli que 10'000 visiteurs, contre près de 60'000 habituellement. L’accès à Montreux était très difficile, le dimanche particulièrement.»


A lire: Le Marché de Noël déménage au bord de l’eau et double son offre


Or c’était précisément le dernier jour des Artisanales et de la Brocante, manifestation qui accueillait, depuis le 6 décembre au Centre de Congrès, 150 artisans ayant exposé à Morges jusqu’à la fermeture des halles CFF. Ces derniers n’ont donc pas pu profiter de la forte affluence habituelle de ce week-end, après les maigres recettes qu’ils avaient pu obtenir lors des premiers jours.

Les anciens exposants morgiens ont d’ailleurs fustigé l’organisation, lui reprochant un manque de communication et une signalisation de leurs stands insuffisante. Des reproches rejetés par Yves Cornaro: «Leur présence a été annoncée sur tous nos supports médias. Nous ne sommes d’ailleurs pas sûrs que les affaires aient été mauvaises pour tous: 20'186 visiteurs très précisément se sont rendus au Centre de Congrès durant les quatre jours de leur manifestation. Au vu du ton qu’ils ont employé à notre égard, nous n’envisageons pas de reconduire l’expérience l’an prochain, exceptés pour ceux qui ont un esprit plus constructif.»

Le déplacement des chalets de la Grand-Rue sur les quais est considéré comme une réussite, même si les visiteurs ont dépensé moins d’argent que d’habitude. «Cela est sans doute dû au climat général et au temps maussade qui a rendu les gens plus… frileux», estime Yves Cornaro. Les comptes devraient néanmoins être équilibrés. (24 heures)

Créé: 22.12.2017, 21h21

Articles en relation

Le Marché de Noël déménage au bord de l’eau et double son offre

Montreux L’événement quitte la Grand-Rue pour s’étendre sur les quais, par confort et par sécurité. Il accueille aussi les stands de l’ancien marché de Morges. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...