Passer au contenu principal

Le Nest tire sa révérence et Vevey attend Nespresso

Le musée à 50 millions ferme ce dimanche après trois ans de vie. Le siège de la multinationale le remplacera en 2021.

Le Nest, inauguré en 2016 pour les 150 ans de Nestlé, sera transformé durant 18 mois dès septembre 2019 en vue d'accueillir le siège mondial de Nespresso dès 2021.
Le Nest, inauguré en 2016 pour les 150 ans de Nestlé, sera transformé durant 18 mois dès septembre 2019 en vue d'accueillir le siège mondial de Nespresso dès 2021.
DR

Le Nest, musée inauguré en grande pompe en 2016 à la gloire de Nestlé, fermera définitivement ses portes ce dimanche soir après trois ans d’existence. «Seulement», faudrait-il ajouter, pour ce lieu retraçant l’histoire de la multinationale qui avait coûté 50 millions. Celui-ci n’a, et de loin, jamais atteint ses objectifs de départ, certes ambitieux, de 250'000 visiteurs annuels. «Quelque 170'000 personnes ont visité le Nest depuis son ouverture», selon Kim Hoose, directrice du lieu depuis octobre 2018, mais présente depuis le début du projet. Soit moins de 60'000 personnes par an. «Cela nous place tout de même dans le top des 5-6% des musées suisses, ce dont nous sommes fiers, nuance la Veveysanne. Il faut y ajouter les 150'000 personnes qui ont profité du Café Henri (ndlr: le restaurant du musée qui, lui, ferme lundi), de la salle de conférences et des événements du soir, ce qui a constitué une bonne surprise.» Avec des visiteurs provenant à 80% de la région, le lieu n’est jamais parvenu à toucher un public plus large que le bassin d’origine de la multinationale. Kim Hoose voit un début d’explication dans «l’offre culturelle très riche de la région», notamment le Chaplin’s World, l’Alimentarium ou le château de Chillon. Le profil de «musée d’entreprise» du Nest serait aussi plus difficile à profiler.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.