Le Nest tire sa révérence et Vevey attend Nespresso

Clap de finLe musée à 50 millions ferme ce dimanche après trois ans de vie. Le siège de la multinationale le remplacera en 2021.

Le Nest, inauguré en 2016 pour les 150 ans de Nestlé, sera transformé durant 18 mois dès septembre 2019 en vue d'accueillir le siège mondial de Nespresso dès 2021.

Le Nest, inauguré en 2016 pour les 150 ans de Nestlé, sera transformé durant 18 mois dès septembre 2019 en vue d'accueillir le siège mondial de Nespresso dès 2021. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Nest, musée inauguré en grande pompe en 2016 à la gloire de Nestlé, fermera définitivement ses portes ce dimanche soir après trois ans d’existence. «Seulement», faudrait-il ajouter, pour ce lieu retraçant l’histoire de la multinationale qui avait coûté 50 millions. Celui-ci n’a, et de loin, jamais atteint ses objectifs de départ, certes ambitieux, de 250'000 visiteurs annuels. «Quelque 170'000 personnes ont visité le Nest depuis son ouverture», selon Kim Hoose, directrice du lieu depuis octobre 2018, mais présente depuis le début du projet. Soit moins de 60'000 personnes par an. «Cela nous place tout de même dans le top des 5-6% des musées suisses, ce dont nous sommes fiers, nuance la Veveysanne. Il faut y ajouter les 150'000 personnes qui ont profité du Café Henri (ndlr: le restaurant du musée qui, lui, ferme lundi), de la salle de conférences et des événements du soir, ce qui a constitué une bonne surprise.» Avec des visiteurs provenant à 80% de la région, le lieu n’est jamais parvenu à toucher un public plus large que le bassin d’origine de la multinationale. Kim Hoose voit un début d’explication dans «l’offre culturelle très riche de la région», notamment le Chaplin’s World, l’Alimentarium ou le château de Chillon. Le profil de «musée d’entreprise» du Nest serait aussi plus difficile à profiler.

En mode virtuel dès mardi

Le Nest ne mourra toutefois pas totalement puisque les lieux et les principaux contenus exposés ont été digitalisés et revivront dès ce mardi à travers une visite virtuelle à effectuer sur le site de la firme à l’adresse www.nestle.com/nest.

À terme, l’entier des dizaines d’objets emblématiques permettant de retracer l’histoire commerciale de la société sera numérisé et mis en ligne. La visite à 360 degrés à travers les différentes salles s’opère sur le même principe que Google Maps et des «points interactifs» permettent d’accéder à des notices sur des thématiques particulières ou certains objets emblématiques.

La version 1.0 est prévue en anglais en attendant celles en allemand et en français annoncées «pour très bientôt». Des contenus additionnels sont prévus en 2020, dont une ligne du temps reprenant l’entier des pièces du musée retraçant l’histoire de Nestlé.

Kim Hoose a jusqu’à Noël pour organiser le vidage complet des 6000 m2 de surface du bâtiment. Dès le début de 2020 en effet, le chantier de réaménagement du bâtiment en vue de l’arrivée du siège mondial de Nespresso débutera. Comme annoncé en novembre 2018 par la firme aux capsules à café, les 350 collaborateurs des deux sites lausannois actuels investiront leurs nouveaux bureaux sur la Riviera au printemps 2021. Un restaurant d’entreprise reprendra les contours et les équipements du Café Henri.

Sur la base de considérations économiques, la maison mère avait en effet décidé de concentrer ses employés sur un site unique et de sa propriété, contrairement à sa situation de locataire actuelle dans la capitale vaudoise. L’architecture extérieure et intérieure du Nest ne sera pas modifiée. Le bâtiment voisin de la Ferblanterie, propriété de Nestlé, sera intégré au périmètre du nouveau siège et interconnecté avec l’édifice principal.

Qu’adviendra-t-il du mobilier et des pièces physiques du musée? Le premier sera redistribué entre Nespresso, la Maison Cailler à Broc et l’Alimentarium de Vevey (deux autres bébés Nestlé) ainsi qu’au Centre de recherche Nestlé de Konolfingen (BE). «Les principales pièces muséales prendront aussi le chemin de Broc et de l’Alimentarium, explique Kim Hoose. Certains éléments de décor nous ont été prêtés, comme des pièces d’époque d’une pharmacie de Montreux, et nous sommes en discussion pour savoir si nous voulons les conserver ou les rendre. Le reste sera entreposé dans nos salles d’archives.»

Créé: 28.09.2019, 12h32

Articles en relation

Vevey chipe le siège mondial de Nespresso à Lausanne

Economie Dès 2021, les 350 collaborateurs de Lausanne seront réunis dans les locaux du musée Nest. Un investissement de 50 millions qui n'aura vécu que trois ans. Plus...

Nest veut montrer le visage «chaleureux» de Nestlé

Canton de Vaud Avec ce site, le groupe dont le siège mondial est basé à Vevey compte bien améliorer son image en Suisse romande. Plus...

Dans son nid, Nestlé retrace son odyssée mémorable

Vevey Le Nest, complexe marquant les 150 ans de la firme, s’ouvre au public le 15 juin à Vevey. Visite en primeur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.