Passer au contenu principal

Nile Rodgers a créé l’album Let’s Dance de David Bowie dans la région

Le guitariste de Chic, qui se produit vendredi au Stravinski, a raconté ses souvenirs lors d'un workshop mercredi.

«Nous étions comme des archéologues explorant la musique.» Il faut s’imaginer Nile Rodgers, guitariste de Chic et producteur qui a régné sur la dance music des années 80, en train de fouiller dans les disques de David Bowie, dans la propriété lausannoise de ce dernier. Nous sommes au début des années 80. Bowie a fait appel au génial compositeur pour collaborer à son prochain album, dont il ignore encore qu’il sera le plus vendu de toute sa carrière.

«Soudain, David m’a montré une pochette de disque, a expliqué Nile Rodgers mardi lors d’un workshop au Petit Palais dans le cadre du Montreux Jazz festival. C’était Little Richards, habillé de rouge et montant dans une Cadillac. «C’est ça, le rock’n’roll! s’est exclamé Bowie. C’est ainsi que mon album doit être.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.