Nile Rodgers a créé l’album Let’s Dance de David Bowie dans la région

Montreux Jazz FestivalLe guitariste de Chic, qui se produit vendredi au Stravinski, a raconté ses souvenirs lors d'un workshop mercredi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous étions comme des archéologues explorant la musique.» Il faut s’imaginer Nile Rodgers, guitariste de Chic et producteur qui a régné sur la dance music des années 80, en train de fouiller dans les disques de David Bowie, dans la propriété lausannoise de ce dernier. Nous sommes au début des années 80. Bowie a fait appel au génial compositeur pour collaborer à son prochain album, dont il ignore encore qu’il sera le plus vendu de toute sa carrière.

«Soudain, David m’a montré une pochette de disque, a expliqué Nile Rodgers mardi lors d’un workshop au Petit Palais dans le cadre du Montreux Jazz festival. C’était Little Richards, habillé de rouge et montant dans une Cadillac. «C’est ça, le rock’n’roll! s’est exclamé Bowie. C’est ainsi que mon album doit être.»

L’inspiration vient de cette photo à dominante de rouge. Mais quand l’influx créatif est là, il ne faut pas le laisser s’échapper! «J’ai appelé Claude Nobs et lui ai demandé où nous pouvions enregistrer», raconte encore Nile Rodgers. Evidemment, direction le Mountain Studio, de Queen, qui se trouve à Montreux! Une version démo de l’album Let’s dance est gravée là, «avec des musiciens dont malheureusement je ne me rappelle plus les noms», précise Nile Rodgers.


17 jours de barbecue
La démo sous le bras, les deux musiciens rentrent aux Etats-Unis. A New York, ils ont réservé 21 jours de studio pour enregistrer. «Et finalement tout a été fini – enregistrement, mixage, production, tout! – en 17 jours!» s’étonne encore en riant Nile Rodgers.

La célérité avec laquelle Let’s Dance a été mis en boîte n’est pourtant pas son meilleur souvenir de l’aventure: «David avait fait venir Stevie Ray Vaughan (ndlr. guitariste virtuose décédé en 1990 à 35 ans dans un crash d’hélicoptère), que je ne connaissais pas encore. C’était le mec le plus cool du monde! Il voulait absolument nous faire manger correctement. Si bien qu’il a commandé chaque jour du barbecue au Texas. Il commandait un jour à l’avance et le repas arrivait à New York par Federal Express ou je ne sais quelle entreprise de livraison! C’était phénoménal!»

«Vendredi, dormez toute la journée!»

Aux participants venus l’écouter gratuitement mardi après-midi, Nile Rodgers a généreusement égréné d’autres anecdotes de sa longue carrière. Et joué quelques riffs de guitares pour illustrer ses propos, en se moquant de lui-même: «Même quand j’écris de la pop, je suis ramené à mes racines de jazz car c’est ce qui sonne bien en moi!»

L’homme veut partager: «J’ai envie qu’en sortant d’ici, les gens aient appris quelque chose. Je suis là pour vous servir aujourd’hui!» Il n’a pas menti: tout a été évoqué, de ses parents férus de jazz, à sa passion pour les montées chromatiques en passant par son statut de «survivant du cancer, enfin, jusqu’à présent, car il y a des moments plus durs que d’autres».

Les prévoyants qui étaient venus en avance au workshop ont eu la chance d’assister aux répétitions de quelques morceaux qui seront joués vendredi soir à l'Auditorium Stravinski. Nile Rodgers a présenté son projet(lire aussi notre édition papier de demain mercredi et voir notre galerie de vidéos). Avec ce conseil: «Dormez toute la journée pour rester éveillés toute la nuit!» A bon entendeur.

Créé: 11.07.2012, 18h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...