Passer au contenu principal

«Quelle vue on a de notre nouvelle école!»

Deux mois après avoir quitté le collège des Crosets en feu, les écoliers ont intégré lundi leurs nouveaux locaux au bord du lac.

Les 194 petits écoliers du collège des Crosets ont découvert lundi leurs nouveaux locaux au SIGE, sur le quai Maria-Belgia.
Les 194 petits écoliers du collège des Crosets ont découvert lundi leurs nouveaux locaux au SIGE, sur le quai Maria-Belgia.
Florian Cella

Trois cent huitante-huit petits yeux écarquillés sous la bise matinale. Les écoliers du collège des Crosets à Vevey, dont la toiture s’était enflammée le 4 septembre, ont découvert ébaubis, lundi, leur nouveau collège provisoire, sur le quai Maria-Belgia, où ils passeront le reste de l’année scolaire. «Quelle vue on a de notre nouvelle école. C’est joli!», s’exclame Benjamin, tout juste sorti d’un des deux bus affrétés par la Ville pour faciliter le transport des 194 élèves. Le petit écolier était aussi heureux de retrouver des camarades d’autres classes. Car, depuis l’incendie du collège des Crosets, ses jeunes occupants de 4 à 10 ans avaient été dispersés dans plusieurs écoles de la cité. «Ils semblent vraiment ravis et souhaitent apparemment rester longtemps ici», confirme Véronique Chaudet, enseignante.

Du pain au choc et des jeux

C’est à l'heure de la récréation, dans le préau aménagé sur la partie piétonne du quai Maria-Belgia, que les têtes blondes ont émis quelques critiques. «Il n’y a pas de jeux dans la cour», déplore Basile. «Et on ne peut pas jouer au foot, ajoute Vedad. Mais, au moins, on a une belle vue sur le lac.» Sa maîtresse observe et sourit: «Les enfants ont besoin de prendre leurs marques.» Faute de jeux lundi, les élèves ont eu droit - une fois n’est pas coutume - à du pain au chocolat, offert par la direction en ce jour spécial. «Et les jeux - caisses de jouets, marelles et autres élastiques - arriveront sous peu, assure Fabien Descoeudres, directeur de l’établissement primaire de Vevey. La Ville a accompli un gros travail pour aménager cet endroit. Mais les délais étaient très courts.»

Depuis le 25 septembre, les entreprises ont dû œuvrer six jours sur sept pour mettre en place la structure de pavillons préfabriqués sur le site du Service intercommunal de gestion (SIGE). Elle compte onze salles de classe, une salle pour les activités créatrices manuelles et textiles, une d’appui et de soutien scolaire ainsi qu’une salle des maîtres. Et la Ville a encore dû avoir recours à la Protection civile pour déplacer, en dernière minute, le mobilier et les affaires scolaires du collège des Crosets.

Transports adaptés

Si le déménagement s’est bien déroulé, le système de transport facultatif mis en place avec les VMCV a pris un peu de retard lundi. Car il a fallu mettre les ceintures de sécurité à tous les enfants, après une demande des parents. Une première pour les accompagnants. Heureusement, les enfants ont été dotés d’un tour-de-cou avec pictogrammes afin de leur désigner leur bus et aider les chauffeurs à les aiguiller.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.