Les nouvelles dessertes ne font pas que des heureux

BusLes utilisateurs sont partagés sur l’introduction des nouveaux transports urbains et d’agglomération du Chablais.

La ligne très fréquentée qui mène les usagers de la place de la Gare d’Aigle à la grande zone commerciale au Grand-Pré.

La ligne très fréquentée qui mène les usagers de la place de la Gare d’Aigle à la grande zone commerciale au Grand-Pré. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’introduction le 9 décembre de MobiChablais, avec 11 nouvelles lignes urbaines et d’agglomération, change de manière importante les habitudes des utilisateurs des bus des Transports publics du Chablais (TPC). L’offre est très largement augmentée en ville d’Aigle et sur le périmètre d’agglomération (Aigle, Ollon, Collombey-Muraz et Monthey). Avec par exemple quatre bus sur Aigle par heure ainsi que la création de nombreux arrêts – 130 en tout, 41 nouveaux – et des horaires considérablement élargis – de 5 h à 1 h du matin. Ou encore des hameaux qui n’étaient pas desservis.

Pourtant, des usagers ne sont de loin pas convaincus. Ils ne sont pas contents et le font savoir, à la direction des TPC comme sur les réseaux sociaux. Ça touche essentiellement le bus urbain, pas celui d’agglomération. «Pour moi, c’est un gros bordel, assène l’Aiglonne Kathlynn Blanc, utilisatrice régulière. C’est compliqué. Je leur ai dit aux TPC.

Ils m’ont répondu: «Vous n’êtes pas la première.» On a des bus qui devraient passer et ne passent pas ou avec du retard. Une fois, j’ai attendu une heure place de la Gare. En plus, ils m’ont déplacé mon arrêt. J’ai un bébé en bas âge avec la poussette, c’est moins pratique.» Autres commentaires pêchés çà et là, en vrac: «Un vrai rébus c’t’horaire», «Une galère», «Rien compris», «Même étant initié… quel casse-tête chinois de lire les nouveaux plans et horaires… pfff.» Des commentaires exprimés souvent juste après réception du dépliant des bus à la maison, ou avant leur mise en service.

Samuel Obi, usager fidèle, a créé sur Facebook une page dédiée, Groupe d’usagers de MobiChablais, avant l’introduction du nouveau maillage, qu’il qualifie d’«usine à gaz». «Mon idée était de donner des infos et d’en échanger. Justement pour se préparer et éviter des pépins.» Le conseiller communal AlternativeS-Les Verts met aussi en avant les retards sur les horaires prévus, ainsi que l’application pour smartphones «qui ne fonctionne pas ou mal en temps réel». Il espère que «les TPC vont réagir».

Chef du projet MobiChablais, Hugues Romain, reconnaissant que des réclamations ont été émises, rappelle qu’il «est toujours en phase test, grosso modo jusqu’en août, et que des améliorations seront apportées en fonction de l’expérience et des retours des usagers». Directeur des TPC, Grégoire Praz appuie: «Les utilisateurs doivent s’habituer à ce changement. Nous devons convaincre aussi d’utiliser plus l’application.» À ce sujet, 2000 des 40'000 utilisateurs potentiels sur l’agglomération l’ont déjà téléchargée.

Et les retards? «Ils existaient déjà avant avec l’ancien bus communal, en raison notamment du trafic automobile», poursuit Grégoire Praz. Là encore des améliorations sont possibles, notamment en créant une voie propre à certains endroits, notamment à Aigle. Des études sont en cours.

Aussi des louanges

De très nombreux clients étaient satisfaits d’emblée ou le sont rapidement devenus. Sur ce point, les TPC reçoivent des louanges. «Le système est meilleur que l’ancien bus communal. L’offre est nettement élargie, avec des circuits qui n’existaient pas et qui sont franchement utiles», estime Michel Monod. Natacha La Mendola salue «l’engagement des «gilets jaunes» et des chauffeurs, qui expliquent bien. Au début, il faut s’habituer, mais après ça va tout seul.»

Le bus d’agglomération apporte une amélioration notable à la journée de Daniel Delaloye, habitant de Muraz (VS), qui arrive par le train de Lausanne. «J’utilise désormais la ligne de bus qui s’arrête à proximité de chez moi, ce qui n’est pas le cas avec l’AOMC. L’ensemble de l’offre est bon, l’application tip-top.» Des témoignages insuffisants pour convaincre Kathlynn Blanc: «Je ne veux pas de leur système. Je souhaite qu’ils remettent en service notre ancien bus communal.»

Créé: 21.12.2018, 19h25

Articles en relation

Le bus à la demande? Oui c’est possible

Chablais Le bus d’agglomération va changer la face du transport public chablaisien. Avec notamment, l’arrêt à la demande. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...