Nouvelles oppositions contre l’Hôpital Riviera-Chablais

RENNAZ La mise à l’enquête publique du bâtiment s’est achevée jeudi. Des opposants, dont fait partie la Municipalité, sont une nouvelle fois sortis du bois afin de souligner les lacunes dans le dossier.

Image: GENINASCADELFORTRIE SAETGROUPE 6 SA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous voulons l’hôpital, affirme le syndic de Rennaz, Charly Monnard. Mais le dossier est incomplet et les différents chantiers en cours, à savoir la construction de l’hôpital, le canal de Pra-Riond et notre projet d’habitations qui jouxteront l’établissement hospitalier, ne semblent pas être coordonnés.» Pour l’heure, l’élu ne peut pas communiquer le nombre d’oppositions déposées - certaines pouvant encore arriver par la poste - et ne souhaite pas encore détailler la position municipale. Toutefois, Charly Monnard donne les principaux griefs observés.

Parmi eux, on retrouve la requalification de la route 726C, qui relie l’entrée du village au rond-point Pré de la Croix. Les villageois craignent que les visiteurs de l’hôpital ne passent par leur localité pour éviter les bouchons notamment ou pour rejoindre la route H144.

Autre motif d’opposition: les hélicoptères. Selon le projet, l’hôpital devrait générer environ 350 mouvements (atterrissage et décollage) d’appareils de la Rega. Près de 80% des vols seraient effectués durant l’hiver. Certains Renards souhaitent connaître le couloir de passage précis des hélicoptères et son altitude.

(24 heures)

Créé: 10.01.2013, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...