Ollon taxera l’électricité pour soutenir l’énergie verte

EcologieLa Municipalité propose d’augmenter de 0,2 ct le prix du kWh pour soutenir les projets durables.

Ollon entend alimenter un fonds énergétique notamment en reversant une partie des revenus fournis par le turbinage des eaux de la Rippaz. La mise en service de cette installation est prévue pour juin prochain.

Ollon entend alimenter un fonds énergétique notamment en reversant une partie des revenus fournis par le turbinage des eaux de la Rippaz. La mise en service de cette installation est prévue pour juin prochain. Image: Chantal Dervey - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vingt-cinq communes vaudoises ont fait le pas, dont Aigle, Montreux, Morges ou Nyon, introduisant une taxe destinée à soutenir des projets énergétiques durables. Ollon pourrait les rejoindre: la Municipalité propose d’augmenter de 0,2 ct. le prix du kWh dans ce but.

«Cette hausse reste minime pour les consommateurs», estime l’Exécutif, qui précise que dans les autres communes vaudoises, l’émolument varie de 0,2 à 1,5 ct. Pour un ménage «moyen», cette taxe signifiera une facture majorée de 6 à 12 fr. par année.

«Cette hausse reste minime pour les consommateurs»

Pour Ollon, elle amènera un revenu de 80 000 fr. Ce montant alimentera un fonds pour le développement durable, destiné à soutenir des projets de privés, d’entreprises, voire de services communaux. Achat de vélos électriques, installations de pompes à chaleur ou de chauffage à bois ou encore participation à l’achat d’un abonnement général figurent parmi les possibilités de subventionnement offertes.

La commune entend par ailleurs ajouter 10% du fruit de sa production énergétique à ce magot. Actuellement, elle rapporte 300 000 francs annuellement à Ollon. Cette somme doublera avec la mise en service de la nouvelle station qui turbinera dès juin les eaux de la Rippaz. Ce sont ainsi 140 000 fr. qui seront mis à disposition des Boyards, si le Conseil communal avalise le règlement relatif à cette taxe, vendredi.

Voix discordantes

Cela ne devrait pas aller sans mal: l’élu PLR Quentin Racine entend encourager ses collègues à repousser le vote et examiner un autre mode de financement. «Je suis favorable au subventionnement de projets durables. Mais les financer par cette taxe n’est pas la bonne solution: pourquoi ne pas alimenter ce fonds uniquement avec la part de 10% prélevée sur la production énergétique communale? Cette taxe sera perçue uniformément auprès de tous les citoyens, alors que seuls les plus aisés pourront se permettre d’investir dans un projet subventionné. L’habitant d’un petit appartement va, par exemple payer pour la pompe à chaleur du propriétaire d’une villa.» (24 heures)

Créé: 11.10.2018, 17h38

Articles en relation

Imprévus en cascade pour capter l’eau de la Rippaz

Ollon Les élus ont voté une rallonge de 2,2 millions de francs dans le cadre du chantier qui permettra de capter la source bellerine. Mais le calendrier est tenu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.