Passer au contenu principal

Les «papables» veveysans forcés à sortir tôt du bois

Les candidats à la Municipalité s’annoncent plus vite que d’habitude.

«C’est vrai, c’est très tôt.» Même Frédéric Borloz, président du PLR vaudois, le reconnaît: les trois libéraux-radicaux veveysans se sont déclarés très rapidement candidats à la Municipalité. Le premier tour de cette élection n’est agendé qu’au 28 février 2016 et les regards se tourneront avant sur les fédérales, en octobre. «Je suis étonné: d’habitude, c’est après l’été – ou juste avant – que les candidats se faisaient connaître», constate le syndic, Laurent Ballif (PS). «Mais ce n’est pas trop tôt!» répond Frédéric Borloz. Des éléments ayant trait tant aux personnalités PLR qu’au contexte veveysan expliquent ce départ en trombe.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.