Des parrains sur mesure pour la sculpture déjantée du Chablais-Scope

Arts visuelsSéduits par le caractère loufoque de la sculpture, les histrions de Karl’s kühne Gassenschau parraineront l'oeuvre de Pascal Bettex.

Les «fous de Saint-Triphon» et l’artiste cinétique Pascal Bettex (chemise bleue) ne pouvaient que s’entendre.

Les «fous de Saint-Triphon» et l’artiste cinétique Pascal Bettex (chemise bleue) ne pouvaient que s’entendre. Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des sourires émerveillés, des «Ouah!» et des «Incroyable!»… Les responsables de Karl’s kühne Gassenschau ont beau être habitués aux grandes machineries loufoques, le Chablais-Scope a fait son petit effet. Lundi, la troupe alémanique a découvert l’imposant mobile sorti de la fertile imagination de l’artiste montreusien Pascal Bettex.

Longue de 35 m, sa sculpture en mouvement vante en six modules les atouts du Chablais – viticulture, industrie, sport, tourisme, etc. Elle sera dévoilée lors de la prochaine Foire du Valais, à Martigny, début octobre. Les joyeux histrions de Karl’s kühne Gassenschau, qui reviendront en 2015 dans le Chablais pour présenter leur nouveau spectacle, Fabrikk , ont accepté d’être les parrains de cette œuvre (présentée en mars par son créateur).

L’idée est venue des Transports publics du Chablais, qui avaient mandaté Pascal Bettex l’hiver dernier pour créer ce mobile: «Elle s’est imposée naturellement, explique Grégoire Montangero, responsable marketing de l’entreprise. Il y a une parenté d’esprit évidente entre ces deux univers: le côté récup’, détournement…»

Un avis partagé par Ernesto Graf, un des membres fondateurs de Karl’s kühne Gassenschau: «On nous surnomme les fous de Saint-Triphon… On a rencontré un autre fou.» Le Zurichois se dit bluffé par le travail fourni par l’artiste: «A la gare routière de Manhattan, il y a un grand mobile, un peu dans ce genre. J’ai passé une bonne heure à l’observer. Ici aussi, il faudrait un moment pour voir tous les détails!» (24 heures)

Créé: 16.09.2014, 20h37

Articles en relation

L’artiste Pascal Bettex s’empare d’un train dans le Chablais

Chablais Le roi de l’art cinétique a commencé à assembler le «Chablais-Scope». Ce vaste mobile de 40 m racontera les mille facettes de la région. Plus...

Pascal Bettex fait tourner le tourisme chablaisien

Sculpture L'artiste cinétique assemble le deuxième module du Chablais-Scope. L’œuvre met en lumière remontées mécaniques et culture. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...