Les partisans du parking souterrain lancent les hostilités

VeveyLe comité d’initiative pour une place du Marché vidée de ses voitures a lancé sa campagne en vue du vote du 19 mai.

Pour ou contre une place du Marché sans voitures et un parking souterrain? La campagne débute en vue du vote populaire du 19 mai.

Pour ou contre une place du Marché sans voitures et un parking souterrain? La campagne débute en vue du vote populaire du 19 mai. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 19 mai approche à grands pas à Vevey. Pour la première initiative populaire communale de leur histoire, les citoyens de la Ville d’images auront à se prononcer sur l’un des dossiers chauds de ces dernières années, voire des dernières décennies: veulent-ils, oui ou non, vider la place du Marché de ses voitures pour les mettre en sous-sol? Pour rappel, la Municipalité, opposée à un tel parking souterrain, propose de son côté un projet à 10 millions qui prévoit de ramener de 450 à 200 le nombre de places en surface et de réaménager l’espace ainsi gagné. Elle travaille en outre à créer plusieurs parkings périphériques, dont un derrière la gare.

«Un parking souterrain est la solution la plus sensée et rapide pour redonner de l’air à Vevey»

Les initiants ont été les premiers à dégainer ce mardi pour lancer officiellement leur campagne avec la volonté, comme le dit leur slogan, de «donner de l’air à Vevey». Ils se sont félicités en préambule d’offrir la possibilité aux Veveysans de se prononcer. «Il aura fallu attendre plus de 40 ans pour qu’ils puissent le faire», ajoute Philippe Oertlé, porte-parole du comité d’initiative.

L’avantage d’un parking souterrain est double selon lui: la place du Marché sera entièrement piétonne et elle conservera un accès motorisé aux activités commerciales et culturelles en vieille ville. «On parle de plus de 2000 places de spectacles entre les cinémas, théâtres, musées, etc. Un parking en sous-sol répondrait aussi au vœu de nombreux Veveysans d’élargir la zone piétonne, notamment en supprimant les voitures au quai Perdonnet.» Une vision d’ensemble battue en brèche par les opposants (lire l’encadré).

«Techniquement possible»

Les initiants en ont profité pour «tordre le cou à certaines légendes urbaines». Oui, le plafond du parking supporterait parfaitement le Cirque Knie ou l’arène de la Fête des Vignerons, assurent-ils. Oui encore, un tel parking serait possible malgré la proximité du lac, comme le montrent ceux de la Navigation à Ouchy ou du Mont-Blanc à Genève. Pour preuve aussi les études sur le projet de 2008 (refusé) et les sondages effectués dans le sol pour la Fête des Vignerons et ses arènes de 20 000 personnes actuellement en construction. «Quant à dire que les problèmes de circulation empireraient à cause d’un parking, c’est un mensonge, lance Patrick Bertschy, membre du comité et conseiller communal PLR. Les gens tournent de toute façon en ville pour trouver une place.»

Pour ce qui est du financement, le comité d’initiative mise sur un modèle de partenariat public-privé, avec droit de superficie accordé par la Commune à une société anonyme contre une redevance annuelle, et une reprise à terme du parking par la Ville. Il invoque aussi un coût de construction suffisamment bas pour garantir un rendement intéressant: «Si un projet de parking souterrain venait à être lancé, plusieurs investisseurs seraient intéressés», assure Philippe Oertlé, sur la base de contacts pris ces derniers mois.

À contre-courant

Un parking souterrain ne prendrait pas moins le contre-pied de la politique de ces dernières années. Le plan de circulation avalisé en 2018 parle en faveur de parkings périphériques et d’un frein à l’accès motorisé dans l’hypercentre. «Nous disons depuis longtemps qu’on a mis la charrue avant les bœufs», rétorque Philippe Oertlé.

À l’entendre, un parking souterrain constituerait la solution «la plus rapide» étant donné que «les trois parkings proposés par la Municipalité sont loin d’aboutir». Celui de 320 places dont la construction est prévue derrière la gare en partenariat avec les CFF, sous un bâtiment administratif et commercial de quatre étages, nécessite une mise à l’enquête complémentaire compte tenu de modifications dues à la proximité de la ligne de train MVR. Des oppositions sont possibles. Le deuxième, à Entre-deux-Villes, est en stand-by. Le troisième, vers le château d’Hauteville, se situe en zone agricole, ce qui laisse augurer de difficultés à venir, liées à la loi sur l’aménagement du territoire.

Et Patrick Bertschy de conclure sur un dernier argument: «Le 19 mai, nous voterons sur un principe. Si c’est oui, je n’ai aucun doute qu’un nouveau vote populaire, voulu par nos adversaires, aurait lieu dans le futur. Et ce serait peut-être même bien. Au final, les Veveysans auraient vraisemblablement un droit de regard sur certains aspects concrets.»

Créé: 03.04.2019, 07h26

«Une initiative de blocage et passéiste»

En attendant de détailler ses arguments aux médias la semaine prochaine, le comité Notre Ville, opposé au projet de parking souterrain, a commencé la distribution de ses flyers. Samedi à La Tour-de-Peilz et ce mardi à la gare de Vevey. Antoine Dormond, conseiller communal Vert et membre de ce groupe interpartis (il est soutenu par les Verts, le PS, Vevey Libre et Décroissance-Alternatives), réagit aux arguments de ses adversaires: «À Vevey, il y a assez de places de parc. Le problème n’est pas le stationnement, mais la circulation et les voitures au centre. Pour y remédier, il faut notamment répartir les places de parc intelligemment et le plan de stationnement validé l’an dernier va dans ce sens, en privilégiant la mobilité douce, le transfert modal et des parkings en périphérie. Dans le contexte d’urgence climatique, promouvoir un parking en sous-sol, la mobilité individuelle et motorisée, c’est passéiste!» La solution? «Des parkings à proximité des axes principaux pour capter les voitures avant qu’elles n’envahissent les points chauds du centre, comme la place de la Gare.» Les initiants parlent de lenteur du projet de parking derrière la gare? «Pour celui qu’ils défendent sous la place du Marché, il faudra compter entre 5 et 10 ans, rétorque Antoine Dormond. De toute façon, trouver une majorité politique pour les crédits de construction sera très difficile. Donc, même si le projet de parking était accepté le 19 mai, on déboucherait probablement sur une pérennisation de la situation actuelle. En cela, c’est une initiative de blocage.»

Articles en relation

La place du Marché prise entre deux feux

Vevey Le visage d'une agora avec 200 places de parc sur les 450 actuelles prend forme. De leur côté, les initiants pour un parking souterrain ont déposé plus de 3000 signatures. Plus...

Les Veveysans voteront sur le parking souterrain

Place du Marché Les 1891 signatures nécessaires sont déjà largement dépassées. La récolte court encore jusqu’au 14 février. Philippe Oertlé, porte-parole, jubile. Plus...

La récolte de signatures débutera samedi à Vevey

Urbanisme D'ici à trois mois, 1891 paraphes devront être recueillis pour la création d’un parking souterrain sous la place du Marché Plus...

Lancement d'une initiative pour un parking souterrain à Vevey

Grande première, un comité veut réunir les signatures afin que les citoyens passent aux urnes Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.