«Quand la petite Julie me demande pourquoi je pleure en chantant, je reverse une larme»

Fête des VigneronsVevey célèbre ses voisins les plus fidèles ce samedi dont Raoul Colliard, patron de la Saletta aux Paccots, qui vit sa quatrième Fête.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bouèbe en 1955, à cheval en 1977 avec les cavaliers d’honneur, dans le bredzon du maître armailli en 1999, Raoul Colliard porte la mémoire de la Fête des Vignerons. Au propre comme au figuré. Le Châtelois incarne L’Armailli 1819 dans le spectacle imaginé par Daniele Finzi Pasca, un bonheur évident pour le patron de la buvette d’alpage la Saletta, aux Paccots.

C’est là, au pied de la Dent-de-Lys, face au Plateau, au Jura, au lac et aux Préalpes fribourgeoises qu’on le retrouve au matin du Couronnement. Il a une chambre à La Tour-de-Peilz, si jamais… mais la fraîcheur de ses 1499 mètres d’altitude l’appelle. Comme l’envie de «préparer la terrasse» et «d’envoyer à midi» des fondues ou les macaronis à la crème, les jours où le spectacle veveysan a lieu le soir. «J’ai été armailli sur cet alpage, j’y ai été fromager et depuis 1985 on l’a transformé en buvette. Quand on aime un coin de pays, on a envie de le partager. Maintenant, poursuit-il, j’ai 78 ans et si avec ma femme on n’a pas encore pensé à arrêter, c’est que ça nous fait toujours plaisir de faire plaisir. J’ai de la chance de l’avoir, elle prend la responsabilité pendant la Fête avec une équipe formidable. Mais, ces jours, j’avoue qu’il faut mettre le papier carbone. Même si une heure de sommeil ici en vaut deux en bas.»

Il n’est même pas 10 heures et le téléphone n’arrête pas de sonner. C’est Myriam Colliard qui prend: «On se disait que pendant la Fête, peut-être, il y aurait moins de monde. Mais ça n’arrête pas, et c’est vrai qu’il ne se passe pas un jour où on ne parle pas de la Fête. Il y en a même qui viennent ici pour avoir des informations.» Et dire que Raoul Colliard a failli ne pas la faire…

Il avait pourtant dit non

«Ça s’est décidé là, dit-il en pointant du doigt l’une des tables de la terrasse. J’étais descendu pour la prise des mesures mais au moment de décider d’une inscription définitive, j’avais dit non. Je ne voulais pas être le vieil armailli qui s’incruste. Et c’est la secrétaire de l’Association des armaillis de la Fête qui m’a appelé, étonnée, en me demandant si je savais utiliser internet. Je lui ai répondu que ce n’était pas une erreur mais, deux jours après, Daniele Finzi Pasca était là.» Les deux hommes se sont connus en 2015 à Montréal en Lumière, la Suisse y faisait valoir sa gastronomie dont la fondue que Raoul Colliard servait dans le restaurant de Garou. «À chaque fois qu’il vient en Suisse, il passe par ici. Je dis tout ça, mais après vous mettez dans l’ordre, hein!» Retour donc en 2018 sur la terrasse de la Saletta. «Daniele m’a dit que je ne pouvais pas lui faire ça et qu’il m’avait prévu un rôle.»

Petit-fils du soliste du «Ranz des vaches» de 1927, descendant d’une famille de la Veveyse fribourgeoise qui a la Fête dans son ADN – «parce qu’on descendait nos gruyères à Vevey pour qu’ils embarquent vers Genève, puis Lyon» – Raoul Colliard a continué à dire non. «Je n’ai pas pour habitude de revenir en arrière, mais j’étais aussi très fier.» Le septuagénaire boit le jus de cassis – des vitamines! – que son épouse vient de lui amener, les premiers clients débarquent et l’heure du premier cortège de la Fête 2019 se rapproche. Mais l’Armailli 1819 n’en sera pas, préférant se concentrer sur le spectacle. «Daniele m’a fait confiance, je ne veux pas le décevoir, je veux tenir mon rôle et là, ça serait trop. Je l’ai averti.»

On retrouve donc le Châtelois devant l’entrée des artistes. «On doit aller assez tôt pour qu’ils nous mettent le micro, mais j’ai monnayé l’horaire contre un tee-shirt d’armailli, ça a marché», rigole-t-il. Et ces rires se poursuivent à l’intérieur des loges. «Je suis avec les trois Docteurs et Michel Voïta et ça fuse tout le temps. D’ailleurs, j’ai dit qu’un jour j’allais poser un écriteau «scène de ménage» sur notre porte parce que qui ne nous connaît pas pourrait penser qu’on s’engueule tout le temps. Et heureusement que vous n’entendez pas ce qu’on se dit sur scène quand les micros sont coupés! Ça nous décontracte.»

Le trac? «Je ne sais pas mais on dit qu’un bon artiste doit avoir le trac. Il y en a un petit peu. Mais dès qu’on s’avance vers le plancher LED, tout de suite ça devient très encourageant et l’envie de partager avec les spectateurs nous galvanise. La poya se forme et la petite Julie formule ses questions. «Quand elle me demande pourquoi je pleure en chantant le «Ranz des vaches», je reverse une larme. Je ne l’ai pas encore demandé à Daniele, mais peut-être s’est-il inspiré de ce soir de 2017 où ils étaient tous venus aux Paccots. À la fin de la soirée, l’abbé-président François Margot m’avait demandé de chanter, j’ai fait comme je sais avec le cœur: je n’avais jamais eu un auditoire pareil. J’ai versé une larme.»

Créé: 19.07.2019, 21h12

Articles en relation

«Bravo», le mot du jour à Vevey

Fête des Vignerons Célébrés jeudi soir, les six couronnés de la Fête 2019 sont revenus vendredi pour dire leur fierté et leur joie. Plus...

Au cœur d’une Fête qui va monter en puissance

Fête des Vignerons Daniele Finzi Pasca scrute l’arène depuis sa régie, en vue des modifications encore possibles. Plus...

[VIDÉO] Jean-Daniel Berthet Roi de la Fête des Vignerons

Vidéo Réactions à chaud du nouveau Roi de la Fête des Vignerons et de Corinne Buttet, première femme de l’histoire de la Confrérie à accéder à la couronne. Plus...

Une reine et cinq rois pour la Fête des Vignerons

Couronnement Dans l’arène, jeudi soir, les vignerons ont découvert leurs rois et reine. Plus...

Le cortège de la Confrérie enflamme Vevey

FeVi2019 C'est le jour J. Revivez avec nous le premier cortège de la Fête des Vignerons. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.