Piscine et patinoire resteront à leurs places respectives

LeysinLes centres sportifs de la station doivent être rénovés. L’idée de regrouper sous un seul toit est écartée.

Construite en 1986, la patinoire de Leysin a besoin d'un lifting. La réflexion est en marche.

Construite en 1986, la patinoire de Leysin a besoin d'un lifting. La réflexion est en marche. Image: Philippe Maeder - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Diablerets cherchent des solutions, Villars s’est déjà attaqué au dossier en rénovant sa piscine, et Leysin y travaille d’arrache-pied. Hivers en dents de scie et réflexion quatre saisons obligent, la refonte des centres sportifs est désormais un enjeu crucial pour les stations. Construits respectivement en 1974 et en 1986, les bâtiments qui abritent la piscine intérieure et la patinoire de Leysin auraient bien besoin d’un lifting. «D’autant que peu de moyens ont été engagés dans l’entretien de ces structures, puisque nous étions en pleine réflexion sur leur avenir», note le syndic, Jean-Marc Udriot.

La Municipalité en a toutefois fait l’un de ses axes stratégiques pour cette législature. Jeudi, elle a communiqué sur l’avancement de ce dossier, mené conjointement avec la société GSL SA (Gestion sportive Leysin) qui exploite les centres sportifs. L’une des pistes initialement envisagées menait vers le regroupement sur un lieu unique de toute l’infrastructure «indoor», éclatée aujourd’hui entre l’entrée de la station (patinoire, curling et tennis notamment) et le centre du village (piscine). «Mais l’option que nous privilégions aujourd’hui est plutôt le maintien des sites actuels», explique Jan Sanden, municipal en charge des Sports et du Tourisme.

Plusieurs raisons à cela: «La capacité financière de notre Commune (ndlr: un cash-flow qui a reculé de 4,5 millions de francs à 1,15 million ces trois dernières années) ne nous permet pas la construction d’un nouveau complexe. De plus, l’existence de deux sites a des avantages. On évite de concentrer à un endroit le flux des personnes. Et c’est intéressant pour nos commerces: la piscine est située au centre de Leysin, à proximité des restaurants, du départ des remontées mécaniques, du futur terminus de l’Aigle-Leysin…»

Reste que pour le touriste, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver entre ces deux lieux. «Il arrive qu’il y ait quelques erreurs d’aiguillage pour les groupes qui viennent pour la première fois à Leysin, mais c’est rare, objecte Antoine Pellaud, directeur des centres sportifs. De toute manière, l’amélioration de la signalisation au village et de la communication à travers les outils actuels nous permettra de mieux guider nos hôtes.» Le Leysenoud en convient: «Il aurait évidemment été intéressant de tout regrouper au même endroit. Mais nous constatons qu’il est aussi logique de revaloriser nos deux sites. Les volumes à disposition à la patinoire nous permettront par exemple des développements intéressants.»

Soutien de l’État?

Pour l’heure, Jan Sanden ne chiffre pas le coût de cette mue: «La réflexion doit encore être affinée pour cela.» Mais il annonce qu’elle ne pourra se passer d’un coup de pouce cantonal «conséquent». Afin de prétendre à un crédit LADE (loi sur l’appui au développement économique), la Municipalité et GSL SA devront toutefois faire mieux que de se contenter de rénover leurs biens.

«Le renouvellement de l’offre est l’une de nos priorités», indique Jan Sanden. La piscine pourrait ainsi abriter un espace wellness, «mais pas d’une ampleur comparable aux Bains de Villars et dans le respect des volumes actuels, garantis par une convention signée avec les riverains à la construction du bâtiment», insiste l’édile.

La création d’une halle freestyle intérieure, complément idéal à celle qui se développera sur les pistes de ski dans le sillage des Jeux olympiques de la jeunesse 2020, est également évoquée à la patinoire. «Le renforcement de l’offre quatre saisons et l’amélioration énergétique de ces bâtiments font partie des objectifs. Ils nous donneront des arguments solides pour prétendre à une aide de l’État, le moment venu», conclut Jan Sanden. (24 heures)

Créé: 18.03.2018, 17h22

Des taxes touristiques à repenser

Les élus de Leysin se pencheront en septembre sur la refonte de plusieurs taxes, et notamment celles de séjour et sur les résidences secondaires. Plusieurs raisons à cette refonte, indique le syndic Jean-Marc Udriot: «En l’état, notre règlement actuel n’est plus conforme à la loi.» Il s’agit également à la station de se donner davantage de moyens pour son développement touristique. «Parallèlement, nous constatons que les retours en termes de prestations à nos 1000 résidents secondaires, qui fournissent 45% de notre taxe de séjour, et aux écoles internationales ne sont pas suffisants.»

Articles en relation

Un télésiège unique au monde a désenclavé Les Fers

Leysin En service depuis le début de la saison, la liaison Aï-Les Fers a été inaugurée vendredi. Sa particularité? Elle dessert deux versants depuis une gare unique. Plus...

Le prolongement de la ligne Aigle-Leysin est mis en attente

Chablais L’extension de la ligne jusqu’au bas des remontées mécaniques de Leysin n’a pas été retenue par l’Office fédéral des transports parmi les projets prioritaires. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...