Les Pléiades, paradis des apprentis de la glisse

LoisirsLe domaine, qui fait office de véritable école de ski sur la Riviera, voit sa saison se décaler.

De mémoire d’homme, Les Pléiades accueillent depuis «toujours» des cours de ski. La station s’est spécialisée dans l’apprentissage de la glisse. Comme le montre cette photo dans les années 1960 à la Croix aux Pléiades.
Janvier 2017. La piste de la Cuvette, juste en dessous de l’arrivée de la gare des Pléiades, n’est pas encore ouverte. La neige fraîchement tombée est insuffisante. Avec un terrain très peu accidenté, la station n’a pas besoin d’une grande quantité d’or blanc pour ouvrir ses installations.
Images: Marcel Imsand / Chantal Dervey
Si vous êtes sur mobile, cliquez ici pour visionner la juxtaposition des photos (Avant-Après)


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis Mathusalem, tout bambin scolarisé dans la région veveysanne se souvient de la fameuse soupe servie pendant sa semaine scolaire de ski aux Pléiades. «Nous la congelons d’année en année», ironise Fabrice Relet, responsable du Restaurant Les Pléiades.

Il faut dire que les élèves qui viennent de janvier à début mars représentent presque 60% des 25 000 demi-journées que comptabilise le site chaque hiver. «Nous avons surtout une clientèle familiale et domiciliée dans la région. Les gens viennent ici pour apprendre à skier», explique Sébastien Dumusque, président de la Coopérative des Pléiades, qui s’occupe des remontées mécaniques.

Cette culture de l’apprentissage se retrouve aussi dans l’organisation. «Pour les cours, nous prenons en charge les enfants à Vevey. Ils sont accompagnés dans le train, ils skient, ils dînent et nous redescendons avec eux», souligne Yves Grundisch, directeur de l’Ecole suisse de ski et de snowboard des Pléiades.

Pas de village

La particularité de la station réside dans le fait qu’il n’y a pas de village et donc pas d’obligation d’occuper des «clients» sur le site. «S’il n’y a pas de neige, les familles du coin peuvent aller à la piscine ou au cinéma en plaine», précise Yves Grundisch.

Le souffle court après une montée en Nordic walking en famille, Jean-Luc Hunziker, habitant de Blonay, ne cache pas son attachement à cette station. «Les enfants tombent sur des copains, ils peuvent skier ensemble. Il y a tout ce qu’il faut pour les familles.» En grandissant, les têtes blondes trouvent toutefois souvent les pistes trop courtes. «En plus, il n’y a pas vraiment de snowpark», renchérit l’un des fils de Jean-Luc Hun­ziker.

Pendant que l’une des nouvelles rames du chemin de fer Vevey-Les Pléiades grignote les mètres de crémaillère la séparant du sommet, son conducteur, Joël Grandcollot, se veut lucide sur l’enneigement: «Avec le réchauffement climatique, nous avons tous en tête qu’il n’y aura peut-être plus de ski aux Pléiades dans trente ou cinquante ans.»

«Pas moins de neige»

Une affirmation que tempère Yves Grundisch. «Il n’y a pas moins de neige qu’avant, nous constatons plutôt que la saison se décale. Nous ouvrons moins en décembre, mais, quand nous fermons en mars, il y a encore de bonnes conditions.» Un déplacement problématique, selon les acteurs, car en fin de saison la clientèle a souvent l’esprit tourné vers les beaux jours.

«Il y aura toujours du ski aux Pléiades, il y a un microclimat très froid qui nous aide, comme une sorte de congélateur», précise Sébastien Dumusque. Des canons à neige? «Ce n’est pas une question que l’on se pose pour l’instant, nous voulons surtout défendre un cadre naturel.»

«Même sans neige, il y a plein de choses à faire. On peut se promener, il y a des sentiers didactiques, des chemins pour le VTT et les restaurants sont ouverts, argumente Jean-Luc Hunziker. Il faut que les gens s’adaptent. L’important, c’est de sortir.»

Construction de l’Espace régional

Développer et renforcer les activités, c’est l’objectif de l’Espace régional des Pléiades, en construction depuis octobre. Il disposera de dortoirs, d’une buvette avec terrasse, d’un espace d’information et de vestiaires et douches publics. Il devrait ouvrir en automne prochain. «Nous voulons faire vivre ce lieu sur les quatre saisons, avance le syndic de Blonay, Dominique Martin. Nous avons déjà des contacts avec des magasins de sport pour qu’ils mettent en location du matériel sur place.»

Un microclimat et des ambitions qui devraient permettre à la station de continuer à servir sa traditionnelle soupe aux futures générations d’écoliers. (24 heures)

Créé: 06.01.2017, 09h19

L’offre de la station

Les Pléiades proposent 8 km de pistes de ski sur quatre installations: la Cuvette, les Motalles, la Châ et Prantin. La station possède, en outre, une quinzaine de kilomètres de pistes de ski de fond répartis en trois boucles de 3, 7 et 10 km. Tous les samedis soir du 7 janvier au 4 mars, Les Pléiades proposent le Chemin des lanternes, une balade en raquettes sur deux itinéraires éclairés. Un forfait combine le train, les raquettes, la fondue au Restaurant Les Pléiades et un verre de bienvenue. Il faut compter 43 francs pour les adultes et 32 francs pour les enfants. Réservation obligatoire sur www.mob.ch ou au 021 989 81 90.

Articles en relation

Saint-Cergue défend le ski envers et contre tout

Loisirs Sans patinoire, la station n’offre guère d’alternatives au ski. Elle songe à se doter de canons à neige. Plus...

La passion blanche des Combiers ne fondra pas

Vallée de Joux Pour l’importance de l’image mais aussi par amour de la tradition, la Vallée continue de croire à l’avenir des sports d’hiver Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...