Le pont sur l’Eau-Froide raccordé coûtera 1 million de plus

VilleneuveDes démarches sont entreprises pour que le Canton participe au dépassement de crédit.

Le futur pont surélevé doit encore être raccordé aux axes de la Tronchenaz et des remparts qui devront être rehaussés.

Le futur pont surélevé doit encore être raccordé aux axes de la Tronchenaz et des remparts qui devront être rehaussés. Image: Florian Cella/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nouvel avatar dans la saga du pont de l’Eau-Froide, que certains Villeneuvois qualifient de «pont de la honte»: on connaît désormais le surcoût de l’ouvrage. «Avec le raccordement routier nécessaire aux artères de la Tronchenaz et des Remparts, l’ardoise se monte à 993'000 francs supplémentaires que ce qui avait été voté en 2009, soit 863'000 francs», précise le municipal Dominique Pythoud.

Ce dépassement financier – de 180 francs pour chacun des 5500 Villeneuvois – devra être avalisé par le Conseil communal, sans doute lors de la première séance de 2018. Rappel des faits. Il était prévu de longue date de construire un pont plat à haubans au-dessus de la rivière Eau-Froide (Est de Villeneuve). L’ouvrage d’art a été commandé par le Syndicat d’améliorations foncières des Fourches pour relier Noville à Villeneuve. Notamment pour alléger le transit automobile.

Malheureusement, les crues de 2005 et 2007 ont changé la donne. À la suite de ces deux incidents, l’État a exigé d’ériger un pont d’un autre ordre, une passerelle surélevée en béton pour laisser passer un plus fort débit d’eau en cas de crise. Corollaire, un nécessaire rehaussement d’environ 6% des deux rues contiguës côté Villeneuve pour pouvoir la raccorder l’accompagne. À noter que l’axe des Remparts prochainement rénové et le pont seront empruntés par les bus de ville jusqu’au site du futur hôpital Riviera-Chablais à Rennaz.

«Cadeau de Noël empoisonné»

L’annonce municipale de ce dépassement budgétaire a été longtemps attendue, et est désormais connue. Ce qui ne réjouit pas l’élu PLR Pascal Foschia: «C’est quand même une augmentation de 115%. Un cadeau de Noël empoisonné pour tous les Villeneuvois.» En septembre, il avait déposé une interpellation.

Peu convaincu par les réponses de l’exécutif, il avait alors fait voter une résolution au Conseil communal. En substance: «Permettre à la Municipalité d’établir les responsabilités des différents acteurs dans le cadre des travaux relatifs au pont, y compris, si elle le juge nécessaire, de solliciter un audit externe.»

Si le coût du nouvel ouvrage, rappelons-le imposé par le Canton, est pour l’heure entièrement à la charge des Villeneuvois, la Municipalité tente de partager les coûts: «Nous sommes déjà en contact avec le Canton. Des démarches sont entreprises afin que l’État puisse participer financièrement au surcoût», conclut Dominique Pythoud. Aucune date n’est en revanche arrêtée pour l’ouverture du pont. (24 heures)

Créé: 07.12.2017, 11h25

Articles en relation

«Pont de la honte» ou pas, la passerelle sur l’Eau Froide fait réagir

Villeneuve Des habitants s’indignent sur Facebook au sujet de la construction en cours d’un ouvrage d’art sur la rivière. Explications. Plus...

Le pont sur l’Eau-Froide provoque toujours des remous

Villeneuve Le Conseil communal a adopté jeudi une résolution visant à établir les responsabilités qui ont mené à un dépassement financier, toujours inconnu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...