La population du village de Rennaz va doubler

Aménagement du territoireLe Conseil général réuni jeudi soir a avalisé la création d’un nouveau quartier aux Cornettes qui accueillera plus de 800 habitants.

Le futur quartier sortira de terre entre le canal de Praz-Riond et l'hôpital intercantonal Riviera-Chablais.

Le futur quartier sortira de terre entre le canal de Praz-Riond et l'hôpital intercantonal Riviera-Chablais. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De mémoire locale, «on n’avait jamais vu ça»! Ça? Plus de cent habitants, membres du Conseil général compris, ont participé jeudi à l’examen, puis au vote, du seul projet à l’ordre du jour: l’adoption du Plan partiel d’affectation des Cornettes. Le nouveau quartier sortira de terre dans le lieu-dit situé entre le bourg et le quartier résidentiel de Praz-Riond, soit face au futur Hôpital intercantonal Riviera-Chablais. Les Cornettes abriteront majoritairement du logement. Activités médicales et paramédicales y sont également prévues, tout comme du tertiaire et des installations publiques. Ou encore une trentaine d’appartements protégés et un EMS de 55 lits. Une centaine d’emplois y seront créés. Surtout, les nouveaux habitants sont attendus en masse: environ 830 entre la livraison des logements et 2030. Ce chiffre est vertigineux: il va doubler la population actuelle.

Sur le plan financier, la Municipalité, qui dit percevoir «les recettes fiscales des ménages parmi les plus faibles du district», se frotte les mains; elle qui doit faire face à des investissements incontournables et massifs. Rien qu’en impôt foncier les Cornettes rapporteront 200 000 francs par an. Les droits de mutation et les taxes d’équipement sont devisés à plus de 5 millions, selon la Commission de gestion et des finances.

Avis divergents

Les conséquences de l’objet étant considérables, près de quatre heures de débat – presque du jamais-vu, là encore – auront été nécessaires pour étudier le projet. Parmi les opposants, Hélène Mayor a fait part de son inquiétude «de voir son beau village vaudois défiguré et transformé en cité-dortoir». Membre de Sauvons Rennaz, elle estime que les Cornettes «sont une bonne affaire pour les promoteurs, par pour les villageois». Pierre Verdegaal a mis, lui, en avant «les nuisances sonores que devront endurer les futurs habitants». Et Nicole Sergent d’estimer que «la qualité de vie n’a pas été abordée dans ce projet, où c’est l’argent seul qui a fixé la taille du futur quartier».

A contrario, Jocelyne Muller a plaidé «pour faire ce projet plutôt que de ne rien avoir, notamment un EMS et des appartements protégés permettant aux anciens de rester à Rennaz. Il ne faut pas refuser le bien quand il vient.» C’est ce type d’argument qui a porté puisque 75 votants ont accepté le PPA, 33 l’ont refusé, 3 se sont abstenus. Le vote final a aussi levé la vingtaine d’oppositions, ouvrant la voie à des recours au Tribunal cantonal. «Il y en aura très certainement», prédisait en aparté une votante à l’issue du scrutin. (24 heures)

Créé: 13.11.2015, 16h59

Articles en relation

Dans le Haut-Lac, la fusion avance à deux

Chablais Villeneuve et Rennaz réfléchissent à une union. Chessel, Noville et Roche ne suivront pas le mouvement. Plus...

Le public a pu découvrir la Transchablaisienne

CHABLAIS Samedi, près de 10 000 visiteurs ont foulé le bitume de la H144 reliant Les Evouettes et Rennaz. Plus...

Rennaz attendra avec sa loi pour contrer les salons de massage

Rennaz Les élus de Rennaz ont différé l’adoption du nouveau règlement de police. Qui vise à protéger le village contre de futurs lieux dédiés au sexe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.