Passer au contenu principal

Le président de la Coges risque 3 ans de prison

Gilles Perfetta est sous le coup d’une enquête administrative. A Vevey, son parti et d’autres élus montent au créneau pour le défendre.

«La loi accorde un pouvoir illimité d’investigation à la Coges, pour qu’elle exerce son pouvoir de surveillance», estime Gilles Perfetta
«La loi accorde un pouvoir illimité d’investigation à la Coges, pour qu’elle exerce son pouvoir de surveillance», estime Gilles Perfetta
CHANTAL DERVEY

Pour savoir si l’argent de la Ville a correctement été utilisé, la Commission de gestion (Coges) du Conseil communal de Vevey a rendu en juin un rapport spécial, dans lequel elle a tenté de démêler ce qui s’est passé autour de Simplon 48. Ces bureaux, dont le bail est au nom de la Ville, ont été depuis l’automne 2015 occupés par Operation Project, société du municipal socialiste Lionel Girardin, actuellement sous le coup d’une enquête pénale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.