Affaire Girardin: le PS lance une procédure disciplinaire

PolitiqueAucune décision ne sera prise tant que Lionel Girardin ne pourra être entendu

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Des soupçons suffisants.» C’est ce qui justifie l’ouverture, par le Parti socialiste vaudois (PSV), d’une procédure disciplinaire à l’encontre de Lionel Girardin. Pour rappel, le municipal veveysan est empêtré dans des problèmes de conflits d’intérêts au sein de la Fondation Apollo, qu’il présidait. Il a été suspendu de cette fonction – «à titre préventif» – et un audit cantonal est en cours.

Le Comité directeur du PSV, qui s’est réuni ce mercredi pour la première fois depuis que l’affaire a éclaté, communique cette décision même s’il ne peut rien faire en l’état: il ne peut «prendre aucune décision disciplinaire tant et aussi longtemps que Monsieur Lionel Girardin ne sera pas en mesure d’être entendu». Or ce dernier a fait savoir, par l’entremise de son avocat, qu’il est inapte à être entendu, que ce soit par oral ou par écrit, et ce «pour une durée indéterminée».

«Nous demandons la transparence et la responsabilité à d’autres partis. Nous appliquons tout simplement les mêmes exigences pour nos membres»

Une rapidité à communiquer de la part du parti cantonal, alors que la situation ne peut avancer, qui sonne comme une volonté de se distancier de cet élu? «Nous demandons la transparence et la responsabilité à d’autres partis – comme récemment avec Messieurs Broulis et Français. Nous appliquons tout simplement les mêmes exigences pour nos membres», répond Jessica Jaccoud, présidente du PSV.

D'aucune mesure à l'exclusion

Qui rappelle par ailleurs qu’entamer une telle procédure ne présage en rien de son issue: «Une fois que nous aurons parlé avec lui, il est possible que nous arrivions à la conclusion qu’il n’y a aucune mesure à prendre. Si nécessaire, une palette de dispositions est possible, comme un blâme. L’exclusion ne constituerait que l’«ultima ratio.»

Cette procédure intervient après l’audit du Canton et des velléités d’action de conseillers communaux veveysans (qui veulent enquêter via la Commission de gestion) et montreusiens (qui souhaiteraient dénoncer l’affaire au Ministère public).

Ex-municipal de Vevey et avocat, Pierre Chiffelle a souligné ce jeudi sur Facebook que la Municipalité ou le Conseil communal pourraient demander au Conseil d’État d’exclure temporairement Lionel Girardin. La prochaine séance de l’organe délibérant aura lieu le 17 mai. (24 heures)

Créé: 03.05.2018, 15h45

Articles en relation

Un municipal veveysan au coeur d'un audit du Canton

Enquête Le socialiste Lionel Girardin préside la Fondation Apollo. Comme son épouse et son frère, il est aussi rémunéré par cette fondation au travers de sa société. Plus...

L'élu PS de Vevey a bénéficié de loyers moitié prix

Exclusif La société de Lionel Girardin bénéficiait de 70 m2 au centre pour environ 700 fr. par mois. La Fondation Apollo le suspend «à titre préventif». Plus...

Vevey Libre voulait geler la subvention à Apollo

Affaire Girardin Les 2 municipaux centristes se sont distanciés de leurs collègues, dévoilant leurs démarches depuis leurs premiers soupçons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...