Le public viendra à la Saison culturelle de Montreux en transports gratuits

MobilitéDeux heures avant et après chaque spectacle, les détenteurs d’un billet pourront circuler librement dans les bus et dans les trains

En plus de la gratuité, un bus 201, habillé aux couleurs de la Saison culturelle circulera de Vevey à Villeneuve. Une première pour les VMCV que de mettre ce trolley gratuitement à disposition d’une Fondation, qui plus est sur la ligne «trait d’union de la Riviera», selon Laurent Wehrli, qui conduit 5,3 millions de voyageurs annuels. Une action «dans le respect de notre mission de service public», a précisé Daniel Monnet, directeur des VMCV.

En plus de la gratuité, un bus 201, habillé aux couleurs de la Saison culturelle circulera de Vevey à Villeneuve. Une première pour les VMCV que de mettre ce trolley gratuitement à disposition d’une Fondation, qui plus est sur la ligne «trait d’union de la Riviera», selon Laurent Wehrli, qui conduit 5,3 millions de voyageurs annuels. Une action «dans le respect de notre mission de service public», a précisé Daniel Monnet, directeur des VMCV. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pendant le Montreux Jazz Festival, les transports publics sont pris d’assaut, car gratuits toute la soirée. Dorénavant, les spectateurs de la Saison culturelle de Montreux (soit la quinzaine de spectacles présentés à l’Auditorium Stravinski en dehors des grands festivals) pourront aussi profiter d’une telle gratuité. Plus restreinte dans le temps: deux heures avant et deux heures après chaque spectacle, les spectateurs pourront emprunter sur 7 zones Mobilis (70 à 77) les bus des VMCV, ainsi que les trains (CFF, MOB ou MVR, qui se rendent aux Pléiades ou aux Avants). Seule contrainte: présenter le billet du concert avec une pièce d’identité.

Pour mémoire, la Saison culturelle de Montreux est pensée comme un levier au service de l’économie locale (notamment des hôtels et des restaurants). Cette gratuité est un pas supplémentaire dans cette logique, a souligné Pierre Smets, administrateur de la Saison, lors de la conférence de presse de ce mardi: «Avec ce temps, il est possible de manger ou de boire un verre autour des spectacles.»

«Trop court ou trop long?»

«Est-ce trop court ou trop long? C’est à tester», a précisé Laurent Wehrli, syndic de Montreux et membre du conseil de Fondation de la Saison. Et de souligner: «Cette offre de transports publics n’est pas à mettre en opposition avec la mobilité dite individuelle.»

«Le luxe, c’est cette liberté de se déplacer sans devoir trouver où parquer, ajoute Jean-Baptiste Piemontesi, municipal de la Culture et président du conseil de Fondation de la Saison. C’est une façon aussi de dire aux commerçants que nous les avons entendus, car il est très compliqué de parquer à Montreux quand il y a par exemple concomitance entre Tous en chœur et le Marché de Noël.»

Les frais induits ne seront pas répercutés sur le prix des billets, promet Pierre Smets. En effet, les 25'000 fr. de coûts seront pris en charge pour moitié par la Commune et pour moitié par la Saison.

A noter encore qu’un bus 201 habillé aux couleurs de la Saison culturelle circulera de Vevey à Villeneuve. Une première pour les VMCV que de mettre ce trolley gratuitement à disposition d’une Fondation, qui plus est sur la ligne «trait d’union de la Riviera», qui transporte 5,3 millions de voyageurs par année. Une action «dans le respect de notre mission de service public», précise Daniel Monnet, directeur des VMCV. (24 heures)

Créé: 05.09.2017, 20h31

Principaux spectacles

Nouveau site Web, nouvelle billetterie pour la Saison culturelle. La «patte» de Pierre Smets, aux manettes depuis janvier 2016, semble être des chansons réinterprétées en compagnie de chœurs ou d’orchestres. «Peut-être qu’il y a cette tendance à la réinterprétation sur le marché, dit l’intéressé. Mais notre touche est surtout de faire se rencontrer des professionnels et des amateurs, autour de l’amour de la musique. Nous nous distinguons de ce qui se fait ailleurs en Suisse romande en amenant un supplément d’âme.»

Quelques dates à retenir:

Les Temps Modernes en ciné-concert (21 oct.), accompagné par l’Orchestre Symphonique Suisse des Jeunes. Pour les 100 ans de Pro Senectute.

Petite Messe solennelle de Rossini au Caux Palace (29 oct.) Pourquoi une date de la Saison hors de l’Auditorium? «Nous aidons la Saison musicale de Caux en vendant une partie des places via notre billetterie.»

Isabelle Boulay (7 nov.) Unique date en Suisse, avec son album réalisé par Benjamin Biolay.

Abba Symphonique (9 déc.) «Avec les musiciens originaux!»

Nana Mouskouri (10 mars).

Maxime Le Forestier et les 100 choristes de Café-Café (18 mars) Une redite de Tous en Chœur (15-17 déc)? «Refuser sous prétexte que ça concurrencerait Tous en Chœur serait le contraire de ce que nous défendons.»

Robert Charlebois (21 mars).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.