Passer au contenu principal

Le quai Perdonnet sera sans voitures, ou presque, du samedi soir au lundi

Seuls les riverains seront autorisés à circuler entre la place du Marché et l’Alimentarium. Politiques et bars avec terrasse saluent «un premier pas» important.

Des panneaux sont apparus ces derniers jours pour signaler la nouvelle restriction de circulation au quai Perdonnet.
Des panneaux sont apparus ces derniers jours pour signaler la nouvelle restriction de circulation au quai Perdonnet.
LDD

On est encore loin d’un quai Perdonnet 100% piétonnier dont rêvent certains, mais c’est une première étape. La Municipalité de Vevey a décidé de fermer aux voitures, motos et cyclomoteurs les 500 m à sens unique qui séparent la place du Marché de la rue de l’Hôtel de Ville (soit jusqu’à l’Alimentarium), de 18 h le samedi à 7 h le lundi. Par conséquence, la rue de l’Hôtel de Ville vivra sans voitures aussi durant cet intervalle. Et ça commence ce soir.

Cette limitation vise d’une part à rendre plus sûr et convivial un quai très fréquenté le week-end, d’autre part à soulager en trafic cette voie de fuite de la place du Marché. Les riverains ne sont pas concernés. Les personnes qui auront parqué leur véhicule avant 18 h le samedi seront en outre en droit de le récupérer durant le week-end.

La nouvelle donne répond non seulement aux appels d’une partie de la gauche du Conseil communal (notamment les Verts et Décroissance-Alternatives), mais aussi au postulat déposée en 2013 par Fabienne Kern (Vevey Libre) demandant la fermeture du quai le dimanche.

Les autorités ont opté pour «une solution de compromis», selon Jérôme Christen, municipal de l’urbanisme (Vevey Libre): «Des gens aimeraient que nous fermions ce quai en tout temps, mais nous avons choisi une mesure plus proportionnée, notamment en ne bouclant pas le samedi afin de ne pas entrer en opposition avec les commerçants. Qui plus est, avec de gros chantiers en ville actuellement – je pense essentiellement à l’avenue Nestlé et à celui de la rue des Communaux dans une moindre mesure – la circulation en ville est déjà problématique. Mais à l’avenir, une extension de la fermeture du quai n’est pas exclue».

Restaurateurs satisfaits

Thierry Hume, patron du Charly’s Bar et du Petit Théâtre, son prolongement sur le quai, se dit «ravi» de cette décision, même s’il aurait apprécié un coup de fil des autorités pour l’avertir plutôt que de l’apprendre en découvrant les panneaux. «C’est un premier pas important, un vrai plus pour diminuer les nuisances sonores et améliorer la sécurité de chacun, ajoute-t-il. Je m’interroge juste sur l’accès laissé à certaines voitures et véhicules de service. Je comprends parfaitement l’argument commercial, mais j’attends de voir avant de décider si je peux lâcher mon enfant en trottinette.» Et de suggérer une zone 30 avec obstacles sur cette ligne droite à 50 km/h où les excès seraient notoires.

Les Maserati et Porsche décapotables et ronronnantes ne manqueront pas à Philippe Verdan, gérant du Café littéraire et de sa terrasse: «C’est forcément une bonne nouvelle en tant qu’exploitant. Cela ne débouchera pas forcément sur une hausse de notre chiffre d’affaires, mais c’est une amélioration du bien-être des usagers en attendant le rêve ultime: une fermeture complète».

Pour Alain Gonthier, l’un des conseillers communaux qui avaient plaidé en faveur d’une limitation (Décroissance-Alternatives), «fermer complètement sera difficile tant qu’il y aura autant de places de stationnement sur la place du Marché, mais c’est une étape, un plus indéniable pour la sécurité et un gain d’espace public. Même si j’ajoute un «enfin!» au vu du temps nécessaire pour concrétiser la chose depuis 2013.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.