Radio Bellerine ouvre une nouvelle voix dans la Cité du sel

AudiovisuelSon micro offre une vitrine à la vie culturelle et sociale de Bex. La station numérique a été inaugurée samedi.

Bouillonnant d’idées, Michael Resin est l’homme à tout faire de la station bellerine

Bouillonnant d’idées, Michael Resin est l’homme à tout faire de la station bellerine

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un pari de bistrot qui a pris une envergure inespérée. Alors qu’il disserte en terrasse avec des amis, Michael Resin est mis au défi de monter une station dédiée à Bex. «Il ne faut pas jouer à cap’ou pas cap’ avec moi», rigole le quadragénaire installé dans la cité du sel depuis trois ans. Radio Bellerine a vu le jour en octobre et vécu sa fête d’inauguration samedi.

Cet indépendant d’origine belge, diplômé en techniques audiovisuelles et déjà rodé à l’animation radio, était armé pour son projet. À la fois directeur, animateur, journaliste, programmateur et responsable marketing, il émet sur le Web avec pour vocation d’«offrir un espace aux associations ou artisans de la région, de nous rendre sur les événements locaux. Je me suis aperçu que ces gens cherchaient des canaux pour se faire connaître.»

Installé à domicile, le studio s’est transformé en terreau fertile pour une multitude d’inspirations. Tous les soirs de 17 h à 20 h, Michael est en direct dans l’«After­work» avec des invités du cru en interview. L’homme consacre cinq à six heures quotidiennes à sa radio et multiplie les à-côtés pour tourner. Magie de la Toile, la matinale est animée depuis la France par Jeff avec une météo et un agenda bellerins. Des émissions thématiques proposées par des chroniqueurs trouvent leur place dans le programme et une libre antenne permet aux aficionados du micro de se lâcher une soirée par mois. La chaîne s’ouvre aussi aux thématiques sensibles en recueillant des témoignages, par exemple autour des abus dans le monde du travail en EMS. Mais légèreté et humour restent la tonalité dominante: «Prendre le micro toute la journée pour annoncer des catastrophes, ce n’est pas notre rôle!» La ligne musicale axée quasi exclusivement sur la musique indépendante cherche aussi à se démarquer d’autres diffuseurs. Le tout pour un budget de fonctionnement modeste et des revenus publicitaires minces vu les tarifs plancher proposés pour les spots. À moyen terme, Michael Resin espère toutefois faire de sa radio la source principale de son revenu.

3000 à 4000 auditeurs se connectent à Radio Bellerine chaque jour, chiffre qui n’inclut pas l’audience du DAB+, que la station a rejoint en janvier. «C’était presque trop vite par rapport à notre développement, mais c’était le dernier canal disponible, il ne fallait pas le rater», remarque Michael Resin, encore très occupé à affiner les réglages. Son enthousiasme touche le public largement au-delà des frontières communales. «Il y a même des gens qui se connectent depuis la Chine! Je me demande bien comment ils sont arrivés là…» (24 heures)

Créé: 05.04.2018, 07h25

Radio Bellerine

Radio Bellerine s’écoute sur www.radiobellerine.ch, sur le DAB+, via l’application mobile ou l’offre radio des services de TV numériques

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...