Les RATS quittent les Mouettes et invitent leurs voisins à Indiana

VeveyLe collectif d’artistes investit un nouveau lieu. Le café des Mouettes ne rouvrira pas pour autant.

En 2015, le collectif RATS présentait une exposition collective inspirée de l'ouvrage de Marguerite Duras <i>La Vie Matérielle</i>, aux Mouettes.

En 2015, le collectif RATS présentait une exposition collective inspirée de l'ouvrage de Marguerite Duras La Vie Matérielle, aux Mouettes. Image: FLORIAN CELLA - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Indiana. Une référence en forme de clin d’œil «à nos cousins américains de Vevay, USA». De ce nom synonyme de vastes contrées, le Collectif RATS a décidé de nommer sa nouvelle maison: un nouvel espace, à la fois de création et d’exposition, qui sera inauguré ce samedi.

Artistes émergents

Fondé en 2009, le collectif d’artistes émergents et remarqués avoue ne «s’être jamais vraiment senti chez lui»: entre un atelier à la rue du Nord (perdu en juin 2015) et des expositions dans divers lieux, il a pu disposer de l’ex-Café des Mouettes pour le Festival Images 2012, puis y programmer des expositions dès septembre 2013.

Conscient du caractère temporaire de cette solution, le Service culturel de la Ville a proposé un lieu au chemin du Verger 10, derrière la gare, à côté des nouveaux bâtiments dits «Jardins cœur de ville». «L’inauguration de samedi a été pensée comme une fête de quartier», souligne Marie Neumann, cheffe du Service culturel. Ainsi, un bar, des grillades et des salades attendront voisins, amis et curieux. Une visite pour les enfants de l’exposition présentée («24/24 7/7», de Fabian Boschung) se fera à 16 h 30 en présence de l’artiste. Suivront les discours officiels à 18 h et une performance (Constructivisme, de Marius Schaffter et Jérôme Stünzi) à 18 h 30, avant de danser aux sons des platines.

«Toutes les semaines, des demandes affluent pour que je le vende ou le loue, même à des prix de fous, mais c’est non!»

L’ex-Café des Mouettes (idéalement situé au bord du lac et à deux pas de la place du Marché) ne rouvrira pas pour autant, du moins dans l’immédiat. «Toutes les semaines, des demandes affluent pour que je le vende ou le loue, même à des prix de fous, mais c’est non!» affirme le propriétaire, Laurent Chuard. L’homme a racheté le lieu en 2006, après qu’un incendie l’a ravagé en 2005. Il a une idée précise «d’établissement public et rien d’autre. Mais je prends les projets les uns après les autres. Après le bar à vins Qu’importe, j’ai monté le Flacon, qui a reçu une étoile Michelin. Je m’apprête à ouvrir un restaurant italien, toujours à Carouge (ndlr: Genève). Il n’y manque que le lac. C’est pourquoi j’adore Vevey.»

Laurent Chuard prêtait «à bien plaire» le lieu aux RATS. Une autre association devrait continuer à y présenter des projets socioculturels, nommée «and fé Les Mouettes», du nom du reste de néon sur la façade, précise Darren Roshier, président des RATS. Pour mémoire, son collectif reçoit une subvention de 10 000 francs. Et la Ville a investi 32 000 francs de travaux. «Mais les RATS ont également participé, notamment en peignant, afin de faire baisser les frais», souligne Marie Neumann.


Inauguration d’Indiana et vernissage de l’exposition «24/24 7/7»

Samedi de 16 h à 22 h, ch. du Verger 10

(24 heures)

Créé: 18.05.2017, 12h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...