Un référendum pointe la densification de Bex

MobilisationDes citoyens remettent en question un plan de quartier qui autoriserait 600 nouveaux habitants.

Le Plan partiel d'affectation du Glarey II englobe 6,5 hectares sur la rive gauche de l'Avançon

Le Plan partiel d'affectation du Glarey II englobe 6,5 hectares sur la rive gauche de l'Avançon Image: Image fournie par la commune de Bex

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les habitants de Bex sont appelés à jouer du stylo d’ici à la fin du mois. Depuis une semaine, un comité citoyen bat le pavé de la cité du sel en vue de recueillir les quelque 786 signatures valables requises pour faire aboutir un référendum communal. Avec pour slogan «Non à la boulimie immobilière», les initiateurs de cette démarche se battent en particulier contre la révision du plan partiel d’affectation (PPA) du Glarey II qui permettrait à plus de 600 nouveaux habitants de s’installer dans un quartier encore peu construit, à l’est de la commune.

«Nous nous demandons s’il vaut la peine de densifier à ce point et ce qu’en pensent les Bellerins! En une semaine, nous avons constaté que la majorité de ceux que nous avons approchés se pose des questions et nous soutient, affirme Vanessa Udriot, secrétaire du comité référendaire. Le référendum aimerait porter ce débat sur la place publique.»

Alors que la commune vient de grossir d’un millier d’habitants en cinq ans (7700 habitants actuellement) et que pas moins de cinq plans de quartier, révisés ou en passe de l’être, ouvrent la voie à de nouvelles promotions immobilières, les référendaires sont surtout inquiets du développement parallèle des infrastructures. «La step est en piteux état, la déchetterie sans cesse engorgée, les écoles déjà saturées malgré la construction récente du nouveau collège pour lequel la Commune s’est lourdement endettée», énumère la secrétaire.

Au moment de lever la dizaine d’oppositions qui grevaient le plan de quartier en mars 2017, le Conseil communal s’était posé les mêmes questions. Les réponses rassurantes de la Municipalité ne satisfont pas les référendaires: «C’est à chaque fois très vague, soulève Vanessa Udriot. On nous dit par exemple que les accès au nouveau quartier seront mis en zone 20 km/h. C’est très bien, mais deux véhicules ne pourront toujours pas croiser et la configuration de la route ne permet pas de l’élargir. C’est insuffisant quand on pense à l’augmentation de trafic que va nécessairement générer cette population supplémentaire!»

Qu’obtiendraient les référendaires en invalidant le PPA Glarey II? Un maintien du statu quo, soit un plan de quartier qui prévoit toujours des habitations mais avec une densité plus faible et des hauteurs de bâtiments plus basses. On parle de 250 habitants de moins, situation plus acceptable aux yeux des citoyens mobilisés.

Il leur reste trois semaines pour convaincre les Bellerins de porter le sujet aux urnes. Rarissime à Bex, le référendum communal a déjà été activé deux fois, au mitan des années 1970 autour d’un plan de quartier et dans les années 1980 autour de l’achat du bâtiment de la Fondation pour l’accueil des requérants d’asile (Fareas).

(24 heures)

Créé: 08.03.2018, 09h42

Articles en relation

Bex veut offrir un grand terrain de jeu à ses enfants

Loisirs Le Conseil communal aura à se déterminer le 25 octobre sur l’achat d’une parcelle devisée à 1 million de francs. Plus...

La Mine brassera une mousse au sel de Bex

Bière La microbrasserie bellerine se professionnalise et renforce son ancrage dans sa région en lançant une double collaboration avec les mines de sel. Plus...

Apaisé, le centre de Bex jouit d’une belle image

L’Esprit des lieux Voici huit ans que la Lausannoise Marie Robert s’est installée au centre de Bex, à la tête des cuisines du Café Suisse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...