Des réformés s’interrogent sur l’avenir du christianisme

ReligionUn groupe de protestants inaugurera une plate-forme de réflexion mercredi à Lausanne.

Sous nos latitudes (ici à Montreux), les églises se vident et les fidèles peinent à se renouveler, constate le comité à l'origine du mouvement Pertinence. Image: Vanessa Cardoso - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«En Occident, on assiste à la fin d’un monde. Celle du régime de chrétienté, en pleine décomposition.» Ce constat est dressé par Jean-François Habermacher, théologien protestant et directeur de Cèdres Formation, qui regroupe des pasteurs vaudois et des formateurs d’adultes. Car les temples se vident, les fidèles vieillissent et les vocations ecclésiales s’essoufflent un peu. «Le temps où le christianisme était la boussole des consciences et des sociétés est révolu. Est-on entré dans un temps où il faut tourner la page du christianisme? A-t-il encore quelque chose à dire?» C’est pour répondre à ces questions que Jean-François Habermacher, épaulé par une petite dizaine de personnes de divers horizons (pasteurs, profs d’université, consultant), a imaginé et mis sur pied un mouvement tout neuf, baptisé Pertinence.

«Le temps où le christianisme était la boussole des consciences et des sociétés est révolu»

Objectif: nourrir, au gré d’ateliers thématiques, de débats et d’articles, un dialogue autour d’un christianisme «libre, critique et démocratique, en prise sur les réalités d’aujourd’hui». Et le faire avec la société civile et les protestants de tendances diverses, qu’ils soient réformés classiques ou d’obédience évangélique. «Un travail de fond nous attend. Il ne s’agit pas seulement de procéder à quelques arrangements cosmétiques», insiste le théologien.

Caution de l'EERV

Si le mouvement Pertinence revendique son autonomie, il est en lien avec l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV) et avec d’autres Eglises réformées romandes. Président du Conseil synodal (exécutif) de l’EERV, Xavier Paillard n’y voit pas une concurrence, bien au contraire: «Toute nouvelle initiative ne vient heureusement pas de la seule direction de l’Eglise. C’est réjouissant de voir que des collègues et des laïcs portent le souci d’une réflexion théologique de fond contre la montée des réductionnismes de tous ordres.»

Pertinence sera porté sur les fonts baptismaux mercredi soir à l’Espace culturel des Terreaux, à Lausanne. A cette occasion, et dès 18 h 30, la sociologue Danièle Hervieu-Léger et l’historien Patrick Cabanel seront les invités d’une conférence-débat. Entrée libre.

www.pertinence.ch (24 heures)

Créé: 16.02.2016, 08h13

Articles en relation

Rogner sur les cultes, une idée qui divise les réformés

Eglise Envisagée, la réduction du nombre des célébrations dominicales fait réagir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.