Vevey veut réinventer le pilotage de ses musées

Politique culturelleDes conservateurs ou des directeurs à la tête des musées? Le Canton gardera un œil sur les futurs bouleversements dans la Ville d’Images

Le Musée Jenisch, à Vevey.

Le Musée Jenisch, à Vevey. Image: Archives/24 heures

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Il faut mutualiser la gestion des musées grâce au Service culturel. Une centralisation limitée aux aspects administratifs, pour nous aider dans la comptabilité, la communication et la gestion du personnel.» Ainsi rendait compte Françoise Lambert – directrice du Musée historique – des réflexions des musées réunis pour les États généraux de la Culture de Vevey.

Dans la Ville d’Images, le dicastère de la Culture est scindé en deux depuis septembre 2013 (les musées reviennent à un autre municipal que le reste des acteurs culturels), suite aux problèmes avec la municipale d’alors. Partagé entre Étienne Rivier et Michel Agnant, il sera réunifié au 1er janvier sous la houlette de ce dernier. Que ce service chapeaute à l’avenir les musées est bien accueilli. Quitte à y perdre des prérogatives de direction au sein des institutions? «Si tel était le cas, nous ne serions pas d’accord», dit Françoise Lambert.

«Le cœur de métier»
Sauf que c’est une piste envisagée: placer des conservateurs à la place de directeurs à la tête des trois musées – Jenisch, Musée suisse de l’appareil photo (MSAP) et Musée historique. C’est l’un des éléments qui a poussé Julie Enckell Julliard à démissionner de Jenisch.

«Resserrer sur le cœur de métier de conservateur – soit monter les expositions – me paraît une bonne chose»

Ce choix a déjà été arrêté pour la succession des directeurs du MSAP, Jean-Marc Yersin et Pascale Bonnard Yersin, qui prendront leur retraite fin juin. «Resserrer sur le cœur de métier de conservateur – soit monter les expositions – me paraît une bonne chose, dit Jean-Marc Yersin. Alors que la partie direction administrative peut être traitée par le Service culturel. On ne peut pas demander à une seule personne de faire tous les métiers du monde.»

Un conservateur sera donc bientôt recherché pour le MSAP, et «ce même schéma risque de s’appliquer à Jenisch», souffle un proche du dossier. «Nous discutons depuis longtemps de mettre en place deux conservatrices ou conservateurs à Jenisch, plutôt qu’une directrice et une adjointe, confirme Étienne Rivier. Mais la décision définitive appartiendra à Michel Agnant.»

«Réunifier le dicastère a pris du temps. Ce retard a déstabilisé des gens, mais nous allons éteindre le feu petit à petit»

Contrairement à un conservateur, un directeur développe une vision stratégique, un projet pour faire rayonner son musée. Un conservateur peut-il incarner une institution et pas seulement des collections? De plus, ce qui est applicable pour le MSAP l’est-il pour Jenisch? «Jenisch est un paquebot qui ne peut être appréhendé comme de petites structures, argue Michel Agnant. Il faudra analyser et trouver la formule cohérente pour sa taille.» Pourquoi n’avoir pas clarifié cela plus tôt, ce qui aurait rassuré les inquiets? «Réunifier le dicastère nous a pris du temps. Ce retard a créé du flou et déstabilisé des gens, mais nous allons éteindre le feu petit à petit», promet Michel Agnant. «Toute réorganisation génère des questionnements désagréables pour les équipes. Mais il faut respecter les étapes», souligne Marie Neumann, déléguée à la Culture.

Pas d’alarme à court terme
Qu’en pense le Canton, qui a placé son Cabinet cantonal des Estampes au sein du Musée Jenisch? «Vevey peut organiser la gouvernance de ses musées comme bon lui semble, estime Nicole Minder, cheffe du Service des affaires culturelles. Nous saluons d’ailleurs la manière dont les États généraux de la Culture ont été organisés dans cette ville par Marie Neumann.»

«Si la nouvelle gouvernance venait à influer sur le rayonnement de l’institution, nous en discuterons en temps voulu»

Mais si Jenisch, amputé d’une direction, perdait en prestige, l’impact inévitable sur le Cabinet cantonal des estampes pousserait-il le Canton à rapatrier sa collection à Lausanne? Cette menace a déjà existé lorsque les fondations se plaignaient de ne pas être suffisamment exposées aux murs de l’institution. Nicole Minder: «Si la nouvelle gouvernance venait à avoir une incidence sur le rayonnement de l’institution, nous discuterons en temps voulu de ces questions. Jusqu’à présent, nous sommes satisfaits car les attentes sont remplies. Vevey a inauguré récemment la nouvelle salle pour les estampes. Il n’y a pas besoin de s’alerter à court terme. En ce qui concerne la future organisation, nous attendons des informations et voulons laisser la chance à la Ville de Vevey, et en particulier à Michel Agnant, de mettre en place une bonne vision pour la suite.» «La menace du transfert à Lausanne est écartée pour cinq ans grâce à la convention tripartite signée entre le Canton, les fondations déposantes et la Ville», estime Étienne Rivier, malgré la critique en coulisses: «Il y a quand même eu une mauvaise compréhension par la Ville de l’importance de ce musée.»

Michel Agnant saura-t-il, lui, répondre à la question récurrente: «Quelle est la vision de Vevey pour ses musées?» Réponse en 2018. (24 heures)

Créé: 14.12.2017, 01h57

Articles en relation

Le Musée Jenisch mérite un combat

Editorial Plus...

«J’ai l’impression que le Musée Jenisch est devenu un poids pour Vevey»

Culture Cinq ans après être arrivée à la tête de l'institution, Julie Enckell Julliard quitte ses fonctions de directrice. Elle avoue «baisser les armes. Plus...

Le Musée Jenisch fête ses 120 ans côtés jardin, cour et... façade

Anniversaire L’art autrement, c’est le tempo choisi par l’institution veveysanne pour célébrer ce week-end l’âge qu’elle ne fait pas. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...