Le Rhône en quête d’idées pour reconquérir le public

3e correctionÀ quoi ressembleront les espaces publics sur les futures berges du fleuve? Vaud et le Valais lancent un concours pour y répondre.

A Aigle, l'élargissement du lit du Rhône permettra de sécuriser la zone industrielle et de reconnecter au fleuve une ancienne forêt alluviale, dans le secteur de l'Ile des clous.

A Aigle, l'élargissement du lit du Rhône permettra de sécuriser la zone industrielle et de reconnecter au fleuve une ancienne forêt alluviale, dans le secteur de l'Ile des clous. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On le décrit le plus souvent comme la frontière entre Vaud et Valais. Les deux Cantons veulent que le Rhône devienne un «pont», grâce à sa 3e correction: «Notre ambition est d’en refaire un lieu de vie», annonce Jacques Melly, conseiller d’État valaisan en charge de la Mobilité, du Territoire et de l’Environnement.

Voulue pour mettre la plaine à l’abri des crues, cette 3e correction devisée à 3 milliards de francs permettra également la revitalisation de biotopes, ainsi que la création de nouveaux espaces publics sur les futures digues: itinéraires de mobilité douce, zones de rencontres, accès aux plages et aux grèves formées par les divagations du fleuve dans son lit élargi. «Mais nous voulons mettre en place une réflexion globale sur tout le tracé, pour éviter d’aboutir à une mosaïque dissonante de petits aménagements», explique Jacqueline de Quattro, cheffe du Département vaudois du territoire et de l’environnement.

Les deux Cantons ont lancé vendredi un concours d’urbanisme international. Les candidats auront pour tâche de tracer les lignes de ces futurs espaces publics. «Ce concours est ambitieux et probablement unique en Europe, de par l’ampleur du chantier – 160 km de digues», estime Jacques Melly. Le Chablais vaudois est largement concerné, quand bien même il ne représente que 10% de la distance totale: deux importants élargissements sont prévus entre Bex et Aigle, et un delta sera créé à Noville.

Les exemples ponctuels d’aménagements ne manquent pas. Tony Arborino, chef du projet Rhône 3 pour l’État du Valais, évoque les places en forme d’escaliers aménagées à Lyon ou les espaces boisés créés lors de la revitalisation de la Sarine. «Aujourd’hui raides, les pentes des digues seront plus douces, ce qui permettra de les solidifier, mais aussi de faciliter l’accès au lit du fleuve.» À Viège, où les premières mesures prioritaires sont déjà bien avancées, Tony Arborino a pu apercevoir les premiers effets de Rhône 3: il a filmé un promeneur accroupi au bord du fleuve pour toucher l’eau. «Quelque chose qui n’était plus arrivé depuis 150 ans…»

Le règlement du concours d’urbanisme rendu public vendredi a déjà été téléchargé par trente bureaux. Le jury sélectionnera cinq finalistes en mars. Le lauréat sera désigné le 2 décembre. Quant aux travaux de sécurisation dans le Chablais, Jacqueline de Quattro annonce une mise à l’enquête en 2019.

Créé: 10.12.2018, 16h17

Articles en relation

Premier coup de pouce à 60 millions pour dompter le Rhône

Chablais Un premier crédit destiné à lancer les travaux de la 3e correction du Rhône sera soumis aux députés avant la fin de l’année. Le chantier doit durer 25 ans. Plus...

Dans le Chablais vaudois, le Rhône mangera 13 hectares de terres agricoles

3e correction du Rhône Les négociations s’ouvrent avec les exploitants, qui demandent des compensations. Mais les écologistes ont aussi des prétentions. Plus...

Une assurance à 700 millions de francs pour éviter des dégâts par milliards

3e Correction du Rhône 3/5 Protéger le Chablais des crues est l’objectif numéro un de la correction du Rhône. Mais l’enjeu est aussi économique et écologique. Plus...

Un Rhône miniature prédit l’avenir de son delta

Troisième correction du Rhône (2/5) Une maquette de la future embouchure du fleuve a été conçue à Grenoble. Elle simule l’évolution du cours d’eau là où il se jette dans le lac. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.