Passer au contenu principal

«Sangar Ahmad ne doit pas être renvoyé»

Une pétition demande aux autorités vaudoises de tout faire pour permettre à un Kurde d’Irak, au front face au Covid-19, de rester en Suisse. Bon nombre de personnalités s’engagent.

Le trentenaire a jusqu’au 13 avril pour quitter la Suisse.
Le trentenaire a jusqu’au 13 avril pour quitter la Suisse.
Chantal Dervey

«À lui qui, ayant cherché refuge en Suisse, s’est ensuite démené en faveur d’autrui – en notre faveur –, la Suisse répond: rentrez chez vous. À lui qui a dû s’arracher à ses racines au Kurdistan irakien et risquer sa vie sur la route périlleuse de l’exil pour nous demander de l’aide, la Suisse répond: rentrez chez vous. À lui qui est en première ligne pour lutter contre le coronavirus afin que chacun puisse être en sécurité, la Suisse répond: rentrez chez vous.» Mercredi soir, une pétition demandant aux autorités vaudoises de tout faire pour que Sangar Ahmad puisse rester dans le pays a été mise en ligne sur change.org.

Délai au 13 avril

Ce trentenaire, aujourd’hui domicilié à Vevey, travaille dans une entreprise de nettoyage et d’entretien en première ligne face au Covid-19. Professeur de langue et réalisateur de formation, il désinfecte deux jours et demi par semaine des locaux hospitaliers et médicaux, notamment. Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) lui laisse pourtant jusqu’au 13 avril pour quitter la Suisse. Sa décision de refus d’asile et de renvoi a été récemment confirmée par le Tribunal administratif fédéral.

Les premiers signataires disent ne pas pouvoir accepter cette situation et invitent les Vaudois à les rejoindre dans leur appel adressé au Grand Conseil. Parmi eux, de nombreuses personnalités politiques et culturelles: Daniel Rossellat, syndic de Nyon et président du Paléo Festival, Émilie Bujès, directrice artistique de Visions du Réel, Marc Atallah, directeur de Numerik Games Festival, Blaise Hofmann, colibrettiste de la Fête des Vignerons 2019, Yves Christen, ancien président du Conseil national et ancien syndic de Vevey, Éric Voruz, ancien conseiller national et ancien syndic de Morges, Jérôme Christen, municipal à Vevey et député, Michel Agnant, lui aussi municipal à Vevey, Alexandre Démétriadès, député et président de l’Association Le lieu-dit, Yvan Luccarini, député, Jean-Luc Duvoisin, président ad interim du PLR Pully-Paudex-Belmont, François Burland, artiste, ou encore Marc Bertholet, enseignant et syndicaliste.

«Les autorités vaudoises doivent intervenir auprès du SEM pour qu’il suspende le renvoi de Sangar Ahmad et, pour tenir compte de son engagement citoyen, elles doivent entreprendre toutes les démarches possibles pour qu’il puisse rester en Suisse avec un statut de séjour», écrivent les pétitionnaires

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.