SDF depuis un an, les AMIS ont retrouvé un toit

AigleL’équipe d’animation et d’intégration de la Planchette en a fini avec le camping et se pose dans des locaux fonctionnels.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Vers qui se tourne-t-on lorsqu’on débarque dans les quartiers populaires d’Aigle, ne pipant pas un mot de français, ne connaissant rien aux usages locaux, ne sachant où trouver ressources administratives ou financières et n’ayant aucun contact? Depuis près de 20 ans, le Service communautaire de la Planchette et son Association pour des projets multi et interculturels (AMIS) constituent le refuge bienveillant où les ressortissants de 70 nationalités accueillies en ville rencontrent les citoyens du cru pour partager, apprendre et monter des projets.

C’est donc un comble quand le port d’attache lui-même devient sans domicile fixe: «Il y a un an nous nous sommes retrouvés sans locaux, raconte le fondateur de ces structures, le diacre et éducateur Serge Paccaud. C’était une situation démotivante, on ne savait pas si on allait pouvoir continuer à bosser.» Jusqu’alors les ateliers, cours de français, animations et montage d’événements, comme l’organisation de la Fête des couleurs, étaient habitués à naviguer de studio en appartement, en passant par un module temporaire de 60 m2 sans cuisine ni WC.

Reconnaissance

Cette image d’un «truc bricolé», comme le critiquaient certains, appartient au passé. La Commune d’Aigle s’est investie pour proposer des locaux qui ont été inaugurés début novembre au numéro 1 du chemin de la Planchette. Ces quelque 250 m2 sonnent comme une reconnaissance et comme un renouveau pour ces entités portées par cinq professionnels et soutenues par la collectivité locale et le Bureau cantonal de l’intégration: «Cet endroit valide notre statut d’organisation professionnelle, se réjouit Serge Paccaud. Réunir toutes nos activités sur un site crée également une dynamique motivante. Notre offre est plus visible pour nos participants et, de notre côté, nous pouvons envisager de monter de nouveaux projets.»

Signe qui ne trompe pas, depuis l’ouverture de cet Espace AMIS en septembre, le nombre de participants aux ateliers a doublé, fréquentés par une population qui ne se limite pas au quartier, mais vient de toute la région. (24 heures)

Créé: 09.11.2018, 10h18

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...