Passer au contenu principal

Dans six mois, la Grande Place de Vevey sera vidée

Des alternatives sont prévues aux 450 stationnements perdus pour faire place aux arènes. Comme un P+R à la sortie d’autoroute.

«10, 9, 8, 7… Bonne année!» La Grande Place de Vevey sera probablement noire de monde au soir du 31 décembre prochain. Ce qui sera nouveau: dès le 2 janvier, les voitures ne retrouveront plus les lieux. Les 450 places de parking seront indisponibles, et ce jusqu’au 12 août 2019, pour accueillir les arènes de la Fête des Vignerons. «À partir du 2 janvier, c’est le bazar», sourit de façon facétieuse Daniel Willi, responsable des constructions de la Fête.

En réalité, les étapes ont au contraire été pensées pour limiter les désagréments, en laissant la place disponible tant pour les festivités de fin d’année que pour le Cirque Knie ou la Saint-Martin. Sans oublier des accès nécessaires pour les livraisons des commerces. «L’enjeu est d’accueillir le mieux possible une telle fête, dont nous nous réjouissons beaucoup, tout en tenant compte des commerçants et des Veveysans, souligne la syndique, Élina Leimgruber. Pour ce faire, nous travaillons avec la Confrérie des Vignerons pour limiter les désagréments qui sont le lot de tout chantier et qui auront un impact important dans le cœur de notre ville.»

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.
Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Les premiers travaux débuteront dès le départ de Knie, soit le 15 octobre. «Nous aurons au préalable fait un état des lieux des façades, et au départ du cirque nous procéderons de même pour le sol», explique Daniel Willi. Des socles seront bétonnés sur les lieux avant d’être déplacés: «Le faire sur place nous permet d’obtenir la bonne pente, car le sol n’est pas à la même hauteur entre le nord et le sud, au bord du lac.»

Après avoir tout libéré pour la Saint-Martin mi-novembre, la plus grosse emprise sur les places de parking pour 2018 perdurera jusqu’au 1er décembre. Durant cette période seront aussi forés des pieux dans le lac, qui accueilleront une plateforme «à l’image de la scène montante de 99», illustre Daniel Willi. Qui souligne à propos de cet endroit de la berge: «Ce perré est historique. Pour les quatre trous que nous effectuerons, nous numéroterons les cailloux pour les remettre ensuite exactement à leur place.»

Parking-relais

Même pendant l’érection des arènes et les spectacles, un passage sera toujours prévu pour les véhicules d’urgence et les livraisons. Si les arènes de 99 touchaient pratiquement les façades, celles de 2019 laisseront une «respiration» de 3,70 mètres. «De plus, il y aura un passage – en dehors des heures des spectacles – de 7 mètres devant les commerces, sous les gradins. Ce qui permettra par exemple au Restaurant du Genève de ne pas perdre toute sa terrasse», souligne Daniel Willi.

Pour amener les 70 tonnes de charpente métallique, une solution pour ne pas engorger le centre-ville: «Pour éviter de bloquer toute une artère s’ils se retrouvent les uns derrière les autres, les poids lourds disposeront d’une zone d’attente à la sortie d’autoroute», indique Daniel Willi.

Au même endroit sera créé un parking-relais (P+R), d’abord pour 250 voitures puis, après le départ des poids lourds, pour plus de 500 véhicules (auxquels s’ajouteront 140 places en réserve un peu plus loin). L’idée est que les pendulaires laissent leurs autos à la sortie d’autoroute, puisque 237 stationnements longue durée (onze heures) ne leur seront plus accessibles en différentes rues: ces derniers passeront à trois heures (et deux à la rue des Deux-Gares). «Même si la Grande Place est paralysée dès début janvier, la ville doit continuer à être attractive. Le parking Manor sera d’ailleurs ouvert également de nuit, souligne le municipal Étienne Rivier. Le parcours en transports publics depuis le P+R, avec quatre trains par heure, sera compris dans le prix du stationnement.»

Également municipal, Jérôme Christen, lui, insiste sur les outils à disposition des citoyens pour faciliter leurs achats: les services de livraison à vélo à domicile (Dring Dring ou Youpaq). Plusieurs magasins de bicyclettes proposeront des rabais et la subvention de la Ville aux acheteurs de vélos électriques ne sera pas plafonnée, contrairement aux années précédentes.

Marchés à La Tour-de-Peilz

Comme déjà annoncé, les marchés seront déplacés à La Tour-de-Peilz. Étienne Rivier donne les détails quant à la période: du 3 novembre 2018 au 22 octobre 2019. «Je pense que tout se passera pour le mieux», se réjouit-il.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.