Six oppositions contre le site de l’hôpital de Rennaz

SOINS Le plan d’affectation du futur établissement était soumis à l’enquête publique jusqu’au début du mois. Les opposants veulent relever l’insuffisance de transports publics vers l’hôpital

Vue aérienne du terrain du futur hôpital à Rennaz

Vue aérienne du terrain du futur hôpital à Rennaz Image: CHANTAL DERVEY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Les oppositions ne remettent pas en cause le futur hôpital, assure Marc Diserens, président du conseil d’établissement Hôpital Riviera-Chablais Vaud-Valais. Les opposants ont utilisé la mise à l’enquête des plans du site comme levier afin de mettre en avant leurs attentes en matière de transports publics.»

Selon Le Temps du 27 novembre, parmi ceux qui se sont manifestés durant la mise à l’enquête des plans d’affectation du futur hôpital, on retrouve l’Association transport et environnement (ATE), Pro Natura, la Communauté des usagers des transports publics (Citrap) et même la commune de Rennaz. Ceux-ci estiment notamment que les mesures prises par le canton, comme l’augmentation de la cadence du bus Aigle-Villeneuve ou le prolongement de la ligne 201 des VMCV de Villeneuve vers l’hôpital de Rennaz, ne sont pas suffisantes. Ce qui fait craindre à certains que les routes d’accès autour de l’hôpital du Chablais, déjà bien chargées, ne se retrouvent rapidement saturées.

(24 heures)

Créé: 27.11.2012, 17h18

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...