Le sort des Remparts se jouera dans les urnes

VilleneuveLe Conseil communal, qui a accepté jeudi la réfection de la rue des Remparts, a lancé le référendum dans la foulée

La réfection de la rue des Remparts est nécessaire à la prolongation de la ligne 201 des VMCV.

La réfection de la rue des Remparts est nécessaire à la prolongation de la ligne 201 des VMCV.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil communal de Villeneuve a décidé jeudi de porter devant la population son acceptation du projet de réfection de la rue des Remparts, nécessaire à la prolongation de la ligne de bus 201. Ce référendum spontané lancé à l’issue des débats a recueilli 24 voix pour, 20 contre, 1 abstention. Le vote s’est déroulé à bulletins secrets. Le PLR avait proposé cette procédure avant le vote sur le projet municipal (là encore à bulletins secrets), puis l’a confirmé après le scrutin. Les libéraux-radicaux ont été suivis par l’UDC. Le PS, les Verts et le PDC y étaient opposés, privilégiant, en dernière limite, le recours au référendum populaire. «Il appartient aux opposants d’aller devant la population et de récolter les signatures», plaidait le socialiste Pierre Guignard. «Justement, en recourant au référendum spontané, on s’évite de perdre du temps tout en donnant la possibilité à la population de s’exprimer sans contrainte», a rétorqué le PLR Christophe Dubois. Les Villeneuvois seront donc prochainement appelés à se prononcer sur ce vaste projet de réfection de route, financé en partie par le Canton, pour l’autre par la Commune. Ces travaux comprennent aussi des ouvrages d’importance pour Villeneuve, et prévus de longue date: éclairage public, eau potable, évacuation des eaux. Jeudi, le plénum a pour ainsi dire plébiscité ce préavis: 75% de oui. D’où une certaine incompréhension de la Municipalité, qui s’est positionnée «contre l’organisation d’un tel référendum», a relayé la syndique, Corinne Ingold.

Tracé du bus en jeu

En filigrane, le débat sur la votation à venir se positionnera surtout sur le futur tracé du prolongement de la ligne de trolleybus: pour ou contre un passage par la rue des Remparts, variante retenue par l’État, la Municipalité et la compagnie de bus, et appuyée unanimement par le Grand Conseil. Et donc désormais par une large majorité de l’organe délibérant. Pour rappel, la ligne 201 des VMCV (Vevey-Montreux-Chillon-Villeneuve) se termine aujourd’hui devant la gare. D’ici à l’été 2019, elle doit conduire les usagers des bus jusqu’au site de l’Hôpital Riviera-Chablais, actuellement en construction à Rennaz. C’est une obligation que doit respecter le Canton en termes de transports publics. La Municipalité a rappelé jeudi qu’elle avait obtenu divers aménagements importants, de nature à rendre le projet «le plus acceptable pour tous, riverains comme usagers». Le débat du passage ou non des bus par les Remparts s’est focalisé récemment dans les artères du bourg du Haut-Lac, comme sur Internet. Des pétitionnaires contestent de longue date cette option, lui préférant un tracé par la route cantonale. 650 signatures ont été recueillies. Précédemment, près de 240 Villeneuvois avaient contredit le projet de refonte de la rue, et donc le passage des bus, lors de l’enquête publique cantonale. La levée des oppositions a débouché sur deux recours auprès de la Cour de droit administratif et public; pour lesquels – pour autant qu’ils soient recevables – le Canton demandera la levée de l’effet suspensif. «Dans l’attente, la Direction générale de la mobilité et des routes va faire procéder aux premiers travaux routiers à Rennaz», annonce son chef, Pierre-Yves Gruaz.

«C’est une victoire»

Le vote du Conseil communal résonne «comme une victoire», pour Dominique Paccard, du comité pétitionnaire. Selon l’ancien conseiller communal indépendant: «Il s’agit dès lors de faire une forte et bonne campagne auprès de la population pour empêcher le tracé du bus par les Remparts. Nous sommes très optimistes et n’allons rien lâcher.» Soucieux et respectueux des droits démocratiques, l’Exécutif annonce que «la campagne permettra à la Municipalité, appuyée par les conseillers communaux, de susciter la pleine adhésion de la population à ce projet qui lui apportera de nombreuses améliorations concrètes et quotidiennes». Le scrutin ne pourra pas être organisé le 4 mars en même temps que d’autres votations fédérales, cantonales et communales. «Il doit néanmoins l’être dans les trois mois à venir. Ce sera donc nécessairement avant fin mai», indique Corinne Ingold. (24 heures)

Créé: 03.02.2018, 10h49

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.