Soutien vaudois au centre d’entretien ferroviaire

ChablaisLa création d’un centre de maintenance des bogies de train à Villeneuve s'oriente vers une issue positive.

Le centre de maintenance sera construit près de l'usine Bombardier à Villeneuve.

Le centre de maintenance sera construit près de l'usine Bombardier à Villeneuve. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Société RailTech SA, qui regroupe neuf entreprises de transports publics romandes souhaite construire un centre d’entretien des bogies ferroviaires à Villeneuve. Les bogies sont les éléments de liaison entre le châssis du train et la voie ferrée, et représentent 75% des besoins d’entretien d’une rame ferroviaire.

Pour mener à bien ce projet, les entreprises partenaires peuvent compter sur le soutien du Conseil d’État, qui a proposé au Grand Conseil d’accorder une garantie d’emprunt de 12,5 millions de francs. Cela permettra aux entreprises de transports publics romandes de bénéficier de taux d’emprunts intéressants pour la réalisation du centre.

Ce dernier répond à une forte demande de coopération des différents acteurs, car les nouveaux bogies requièrent toujours plus d’infrastructures. Des actions individuelles disparates seraient bien insuffisantes face aux besoins, et il est donc nécessaire qu’il y ait une coopération au niveau régional.

Le fait d’avoir leur propre centre d’entretien entraîne trois avantages pour les entreprises de transport, selon Pierre-Yves Gruaz, chef de la Direction générale de la mobilité et des routes. «Cela garantira une indépendance vis-à-vis des fournisseurs. Une relation propriétaire avec le service d’entretien des bogies permet, d’une part, de mieux maîtriser les délais d’immobilisation et, d’autre part, d’envisager une diminution des coûts d’environ 10%.»

Au-delà de ces bénéfices actuels, ce centre va également permettre d’engager des apprentis à l’avenir. «Il y aura un retour sur investissement important pour le canton, avec le maintien de places de travail techniques, et donc de savoir-faire dans la branche ferroviaire, avec aussi la création d’une trentaine de postes d’apprentis», se félicite Pierre-Yves Gruaz. (24 heures)

Créé: 04.07.2018, 18h29

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Des transports publics unissent leur maintenance

Suisse romande Huit entreprises romandes vont créer à Villeneuve un centre de maintenance commun pour les bogies ferroviaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...