Les Spectacles Boélands attaqués par la droite

La Tour-de-Peilz L’association à but non lucratif, qui a présenté cinq spectacles bien fréquentés à la salle des Remparts, doit répondre à des soupçons de conflits d’intérêts. Explications

La Salle des Remparts est la salle communale que les Spectacles Boélands louent pour organiser des concerts.

La Salle des Remparts est la salle communale que les Spectacles Boélands louent pour organiser des concerts. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ils assurent ne pas s’être concertés. Pourtant deux salves simultanées, émanant des rangs de la droite, ont jailli au Conseil communal de La Tour-de-Peilz. Contre les Spectacles Boélands, association à but non lucratif qui a présenté, depuis sa création en 2016, quatre soirées: deux d’humour (Brigitte Rosset et Marie-Thérèse Porchet), un concert le mois dernier (Charlélie Couture) et une prestation musico-théâtrale (Swinging Bikinis). Le 5e se tiendra dimanche, avec le concert pour enfants de Gaëtan.

Excellent référencement sur Google
La première attaque a été lancée par Ludovic Gonin (UDC). Ce dernier a constaté qu’en tapant le nom de la salle communale des Remparts le moteur de recherche Google proposait un lien renvoyant directement vers les Spectacles Boélands (qui louent cette salle pour y proposer leurs soirées). «La Municipalité est-elle au courant de cette pratique d’accaparement d’un bien appartenant à la population boélande?» a questionné Ludovic Gonin. Les Spectacles Boélands ne comprennent pas ce mystère.

«Les liens commerciaux sont forcément payants», estime Ludovic Gonin. «Nous n’en avons pas les moyens!» déclare Sandra Glardon, conseillère communale PS et membre du comité des Spectacles Boélands. «Notre service informatique fouillera pour comprendre ce qui s’est passé», promet Taraneh Aminian, municipale de la Culture.

Cette question d’«accaparement» a aussi été soulevée par Kurt Egli, président du PLR local. Tout en félicitant l’association «pour le bel et excellent travail effectué depuis sa création», et sans mettre en question la subvention, ce dernier a néanmoins laissé planer des soupçons de favoritisme: «À ma connaissance, c’est la première fois dans notre commune qu’une nouvelle association bénéficie d’une subvention de 10'000 francs après même pas deux ans d’activité.» Constatant que le comité est constitué de quatre conseillers PS, Kurt Egli a ajouté: «Le siège de l’association est au domicile de M. Laluc, président de la section locale du PS. Profession: organisateur de spectacles. (…) Si on ajoute que la responsable culturelle au sein de la Municipalité est Mme Aminian (ndlr: PS), ça commence à faire beaucoup.» Interrogé après coup, il insiste: «Je ne suis pas opposé à cette organisation. Mais lorsque des élus sont impliqués, il faut encore plus de transparence.» «Tout est transparent: Kurt Egli siège à la Commission culturelle, qui a accordé à l’unanimité la subvention aux Spectacles Boélands et disposait de toutes les informations», s’agace Taraneh Aminian.

«Sur nos 10'000 francs de subvention 2018, 4800 francs retourneront à la commune pour payer la salle des Remparts»

«Il faut bien domicilier l’association quelque part. Il était logique que ce soit chez le principal instigateur. Il pourrait en être autrement si du côté de ceux qui critiquent existait la volonté de créer une maison de quartier pour héberger les associations», répond Philippe Neyroud, du comité. «Aucune case postale n’est libre à La Poste, embraie Fabrice Laluc. Je ne suis pas le premier président dans ce cas.» Quant à sa profession d’agent? «Nous sommes tous bénévoles. Il s’occupe de Brigitte Rosset, ce qui nous a permis de l’obtenir à moindres coûts», argue Philippe Neyroud. «J’ai aussi fait bénéficier de mon réseau pour programmer Marie-Thérèse Porchet, selon Fabrice Laluc. Et sur nos 10'000 francs de subvention 2018, 4800 francs retourneront à la commune pour payer la salle des Remparts. Il ne faut pas oublier que nos Spectacles représentent aussi des retombées pour l’économie locale, d’environ 50'000 francs– artisans, hôtels, restaurants…»

Comme l’ensemble du comité, Sandra Glardon déplore: «Je donne mon temps sans jamais dire que j’appartiens au PS! Nous voulons simplement animer La Tour-de-Peilz!» Huit nouveaux spectacles sont prévus en 2018. (24 heures)

Créé: 12.12.2017, 22h39

Conflit de personnes

Éric Mamin, ex-PLR, a rejoint l’UDC. Il a transmis une facture qui a fait dire à Ludovic Gonin que les Spectacles Boélands étaient «à but lucratif», contrairement à ce que stipulent leurs statuts.

Pour comprendre: les Spectacles Boélands ont signé un accord avec l’association Je Guide Tes Pas (JGTP) (présidée par Éric Mamin) pour organiser un concert de Jérémie Kisling. Il a été annulé par JGTP (seules 30 places avaient été vendues). Éric Mamin a incriminé les Spectacles Boélands, plutôt que de voir que Jérémie Kisling n’attire plus les foules actuellement. Depuis, il ne décolère pas. «J’ai reçu une facture de 1000 francs des Spectacles Boélands, puis de leur président.» Or Éric Mamin avait avalisé le budget – où figuraient ces 1000 francs – et signé la convention. «J’ai trouvé plus logique que notre président, qui s’occupait de l’affiche, facture à son nom et non au nom des Spectacles Boélands, explique Sandra Glardon, du comité. Si nous avions mandaté un graphiste, cela aurait coûté beaucoup plus cher.»

Articles en relation

La Truie est (à nouveau) en Marie-Thérèse Porchet

Humour Joseph Gorgoni reprend ces prochains mois «La truie est en moi», avant une probable nouvelle tournée avec Knie. Plus...

La Truie est (à nouveau) en Marie-Thérèse Porchet

Humour Joseph Gorgoni reprend ces prochains mois «La truie est en moi», avant une probable nouvelle tournée avec Knie. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...