Les squatters de retour à la Villa Romantica

PullyLa maison de maître du chemin de la Source, à Pully, est à nouveau illégalement occupée.

Il y a quelques semaines, les autorités ont donné l'autorisation de démolir la Villa.

Il y a quelques semaines, les autorités ont donné l'autorisation de démolir la Villa. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques semaines après la décision de la Municipalité de Pully d’autoriser la démolition de la Villa Romantica, inoccupée depuis plusieurs années, les squatters viennent à nouveau d’investir le bâtiment, sur la façade duquel figure désormais l’inscription, en lettres noires sur une toile blanche, «maison occupée».

Construite en 1947 par le célèbre éditeur d’art Pierre Cailler, classée en note 3 - un «objet intéressant au niveau local» - au recensement architectural, la maison de maître du chemin de la Source avait déjà été squattée entre 2012 et 2013, avant d’être rachetée, l’année suivante, par Bernard Nicod SA. Après la démolition de la villa, l’entreprise entend construire un immeuble de 17 appartements haut de gamme sur la parcelle. L’octroi du permis de démolition avait donné lieu à un vigoureux débat public, vingt-cinq conseillères et conseillers communaux, soutenus par une pétition signée par 227 citoyens, ayant exhorté la Municipalité à assurer la préservation de la Villa Romantica et de son parc aux arbres centenaires. Au terme de plusieurs mois de réflexion, la Commune avait finalement autorisé la démolition du bien, mais à la condition que son propriétaire revoie son projet d’immeuble.

Lors d’un contrôle, ce mercredi, la police a constaté que les squatters, pour prendre possession des lieux, avaient changé le cadenas de l’un des portails. Une situation que le propriétaire, Bernard Nicod, commente avec des accents gaulliens: «A l’heure où se joue le destin de l’Europe, dans des circonstances sur lesquelles je n’ai pas de prise mais qui occupent toutes mes pensées, croyez-vous ce soit vraiment une préoccupation pour moi? Mes collaborateurs feront ce qu’il faut quand il le faudra.» Dont acte.

Créé: 01.07.2015, 11h30

Articles en relation

La Villa Romantica sera finalement démolie

Immobilier La Municipalité de Pully a décidé de ne pas sauver la maison de maître. Pour sa part, l’entreprise Bernard Nicod SA doit revoir son projet d’immeuble. Plus...

Les squatters de Pully priés de lever le camp

Conflit Le président du Tribunal de Vevey leur a ordonné de quitter la Villa Romantica Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.