Le syndic d'Yverdon annonce sa démission

VaudCoup de théâtre en fin de Conseil communal ce soir. Le socialiste Daniel von Siebenthal a signifié qu’il quittera ses fonctions au 31 décembre. «L’envie n’y est plus»

Image: Jean-Paul Guinnard -a

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le syndic d’Yverdon Daniel von Siebenthal a annoncé ce soir vers 21h30, à l’issue de la séance du Conseil communal, qu’il démissionnait de ses fonctions au 31 décembre prochain. Cette nouvelle inattendue avait été communiquée directement aux groupes politiques quelques minutes avant l’ouverture de l’assemblée.

L’édile socialiste âgé de 53 ans a justifié son choix par une baisse de motivation. «J’ai toujours dit et répété qu’il fallait trouver du plaisir pour assumer cette charge. On y laisse une part de soi-même, on le fait car on y croit, car on veut apporter sa pierre à l’édifice. Aujourd’hui je n’éprouve plus de plaisir et il est temps pour moi de mettre un terme à mon mandat. Rester en place jusqu’à la fin de la législature aurait été contraire à mon éthique. J’ai le besoin impérieux de passer à autre chose.»

Daniel von Siebenthal a souligné n’avoir pas le sentiment de quitter la syndicature avec un goût d’inachevé «au vu des très nombreux projets en route». «Je pars sur un bilan positif dont je n’ai pas le seul mérite.» Il a aussi dit «ne pas apprécier les attaques personnelles» dont il a été l’objet, avant de remercier son épouse, ses enfants, son parti et les citoyens «et tous ceux qui m’ont accepté comme je suis.»

Dans le microcosme politique yverdonnois, les spéculations allaient bon train depuis le milieu de l’après-midi, lorsque les médias ont reçu une invitation à une mystérieuse conférence de presse organisée vendredi matin, à laquelle participeront le président du PS Pierre Dessemontet et Daniel von Siebenthal. Ce dernier s’est refusé jeudi soir à tout commentaire auprès des journalistes avant ce point presse.

Daniel von Siebenthal a été élu à la Municipalité en 1998. Il a accédé à la syndicature en 2009 à la faveur d’une élection complémentaire qui a fait suite à la démission du PLR Rémy Jaquier. Réélu en 2011, le géographe de formation est très critiqué par la droite pour une politique de mobilité jugée «antivoitures». Il a toujours entretenu le flou sur son avenir électoral. Mais personne n’aurait parié sur une démission en cours de route.

Selon la présidente du Conseil communal Carmen Tanner, le premier tour de l’élection complémentaire aura vraisemblablement lieu le 30 novembre. (24 heures)

Créé: 05.09.2014, 07h26

Articles en relation

Daniel von Siebenthal: «Je dirai si je me représente en 2016 d'ici au printemps»

Yverdon-les-Bains Le syndic socialiste d'Yverdon sera-t-il candidat aux prochaines élections? La question agite le landerneau politique. Plus...

Le syndic d’Yverdon n’est pas prophète en sa région

Elections au Grand Conseil Cinquième de la liste PS, Daniel von Siebenthal n’a pas été une locomotive électorale. L’aura du chef-lieu reste pâle hors du district. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.