La technologie au service de la sécurité en montagne

Eco-VillagesUne start-up lausannoise développe une technologie, présentée aux Diablerets, pour jauger en temps réel de l’état d’un itinéraire.

Une nouvelle technologie numérique assiste les randonneurs au moment de préparer leur itinéraire, en tenant compte de données provenant de satellites ou de spécialistes de la neige et des avalanches.

Une nouvelle technologie numérique assiste les randonneurs au moment de préparer leur itinéraire, en tenant compte de données provenant de satellites ou de spécialistes de la neige et des avalanches. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce dernier hiver généreux en neige a laissé jusqu’à tard des névés en altitude. C’est un risque accru pour les amateurs de randonnée qui ont pu se retrouver face à un sentier barré au début de l’été. La start-up lausannoise WeGaw s’est penchée sur cette problématique avec le concours de l’Agence spatiale européenne, la SLF (Institut suisse pour l’étude de la neige et des avalanches) et l’Université de Zurich. Elle a développé la technologie DeFrost, qui permet de connaître presque en temps réel l’état des chemins. Elle l’a présentée vendredi au Forum Écovillages des Diablerets.

Le principe est assez simple: mettre en relation un maximum de données sur les conditions du terrain. «Pour cela, nous nous appuyons aussi bien sur l’analyse d’images satellites, les données générées par les stations SLF et les observations des acteurs locaux», explique Lucille Verbaere, responsable produit et marketing chez WeGaw. Qui ajoute: «Une analyse complexe des images satellites est nécessaire pour obtenir quotidiennement des informations sur les conditions du terrain à 30 m de résolution, en compilant les images issues de plusieurs constellations de satellites, et en isolant la couverture neigeuse, des nuages, des ombres des reliefs et des forêts.»

Une fois ces données en commun, il est possible de jauger de l’état d’un itinéraire, son niveau de difficulté et le matériel à emporter pour s’y aventurer. Financée par l’ESA et le Service vaudois de la promotion de l’économie, de l’innovation et du sport, et une campagne de crowdfunding en cours sur Seedrs.com, le produit s’adresse aussi bien aux amateurs de rando, qui pourront y avoir accès sur les plates-formes Web ou applications mobiles de planification d’activités outdoor, qu’aux offices du tourisme ou aux professionnels du sauvetage.

www.defrost.ch (24 heures)

Créé: 25.08.2018, 10h23

Articles en relation

Écovillages se penche sur l’avenir des stations de ski face au réchauffement

Les Diablerets Le 7e forum de l’association prônant le développement durable des villages traitera des défis dus au changement climatique. Interview de son fondateur, Michael Liebreich. Plus...

Cet hiver en dents de scie qui paralyse les montagnes

Les Diablerets Aux Diablerets, des dizaines de chalets menacés par les avalanches ont été évacués dimanche soir. Les Ormonans prennent leur mal en patience. Plus...

«Le bilan des avalanches pourrait être bien pire»

Neige Le spécialiste valaisan Robert Bolognesi s’attend à un danger accru en altitude, dès ce jeudi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...