Le temple St-Théodule relifté pour les 500 ans de la Réforme

RenovationLes élus de La Tour-de-Peilz ont octroyé 2,5 millions pour restaurer l'édifice iconique du centre-ville.

Pour rallier le bord du lac depuis la gare, les Boélands traversent forcément sous le porche de Saint-Théodule, édifice iconique du centre-ville.

Pour rallier le bord du lac depuis la gare, les Boélands traversent forcément sous le porche de Saint-Théodule, édifice iconique du centre-ville. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Je vous fais part de mon enchantement et vous remercie pour ce projet exemplaire, précis et parfaitement préparé.» La conseillère communale Anne-Marie Arnaud est connue pour ses prises de position musclées. Mais pour la rénovation du temple Saint-Théodule, elle était ravie, tout comme le reste du Conseil communal. A une abstention près, les élus ont accepté la semaine dernière d’octroyer 2,5 millions de francs pour rénover le vénérable temple, qui trône au centre-ville, classé en note 2 aux monuments historiques. Le but est que les travaux puissent démarrer à la fin du mois, afin que le lifting de l’édifice soit terminé en octobre, à temps pour célébrer les 500 ans de la Réforme.

Les Boélands passent forcément sous son porche pour rallier le bord du lac depuis la gare. Mais beaucoup ignorent qu’ils marchent ainsi sous une ancienne porte de ville. Saint-Théodule a en effet été bâti au XIVe siècle (la première mention date de 1307) à partir du mur nord de l’enceinte de la ville. «Le temple est de plus en plus utilisé pour autre chose que des offices: concerts, récitals, etc., selon Taraneh Aminian, qui a porté le projet lorsqu’elle était encore municipale des Bâtiments. Il joue son rôle de lieu de culte et de culture.» Dans cette optique, des améliorations sont prévues pour la sécurité (balustrades à l’étage ou issue de secours) ou l’usage courant (chauffage et luminaires, sans oublier la pose d’une boucle auditive pour les malentendants).

La commission chargée d’étudier le projet a fait une demande à la Municipalité: tenter de rendre les premières rangées de bancs modulables, afin d’optimiser les possibilités d’exploitation cultuelles ou culturelles du lieu. La Municipalité va «l’analyser pour trouver une solution, mais elle ne peut pas faire de promesse à cet instant précis». En revanche, elle garantit que les rénovations de l’enveloppe extérieure (comme la toiture) ne dénatureront pas le statut d’icône du temple mais le renforceront. (24 heures)

Créé: 08.02.2017, 10h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...