La tirelire connectée reçoit des sous de partout

MontreuxCommandée par le Lion’s Club pour ses 100 ans, la crousille et oeuvre d’art de Pascal Bettex peut être remplie de partout sur Terre.

Le système du Mobilions est simple: sur place (ici à Montreux), le donateur y glisse des pièces de monnaie pour voir la sculpture s’activer. Le mécanisme peut aussi être déclenché de n’importe quel endroit du monde via le site Internet du Lion’s Club.
Vidéo: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’homme était déjà connu pour être frappadingue. On l’avait sous-estimé. L’artiste cinétique montreusien Pascal Bettex vient d’inventer ce qui constitue peut-être la première œuvre d’art connectée du monde, servant de tirelire, de surcroît. Mais, cette fois, l’artiste a été un peu poussé.

Une œuvre unique

Car il s’agit d’une commande du Lion’s Club: «Pour marquer le centenaire de notre mouvement international l’an prochain, et notre forum européen qui aura lieu à Montreux en septembre, nous avons décidé de créer une œuvre unique et emblématique destinée à récolter des fonds pour soutenir nos actions sociales», explique François Grand, membre du comité du Lion’s Club de Montreux et père du projet.

Cette crousille cinétique, intitulée MobiLions (contraction de «mobile» et de «Lion’s»), ne manquera pas d’attirer des espèces sonnantes et trébuchantes. Son système est simple: sur place, le donateur peut y glisser des pièces de 1, 2 ou 5 francs et de 1 ou 2 euros pour voir la sculpture s’activer. Réalisée en sept mois avec des objets récupérés, elle illustre des thèmes chers au Lion’s Club, l’environnement, la faim dans le monde ou la vision oculaire. Pascal Bettex y a intégré une de ses nouvelles inventions qu’il surnomme «les engrenages impossibles», soit des engrenages non circulaires.

A distance

Mais le mécanisme peut aussi être déclenché de n’importe quel endroit du monde par le biais du site Internet du Lion’s Club*. Le donateur extérieur y apporte sa contribution en euros ou en dollars via le système Paypal et peut observer de loin la sculpture tourner grâce à deux webcams. Comme les passants sur place, il verra aussi son nom s’afficher dans la machine, ainsi que la ville où il se trouve. «Via Internet, la sculpture se déclenche en 20 secondes, ajoute Pascal Bettex. Toutefois, en cas de «bouchon», son action sera mémorisée et quelque peu différée.»

D’un poids de 3,5 tonnes, le MobiLions mesure 5 m de long, 2,50 m de haut et autant de large. Il s’active grâce à huit moteurs de 12 volts. Sa température intérieure est maintenue entre 10 et 30 °C pour préserver les ordinateurs qui s’y trouvent. Son prix: 120'000 fr., conteneur à 20'000 fr. compris.

«Notre objectif est de récolter 100'000 fr.»

Vu l’ampleur du projet, il a finalement été porté par les huit sections du Lion’s Club situées entre Vevey et Brigue (VS), qui ont chacune déboursé 5000 fr., le solde de 80'000 fr. étant financé par des sponsors. «Notre objectif est de récolter 100'000 fr. durant l’année à venir pour nos actions sociales grâce à cette machine», confie Laurent Etter, président du Lion’s Club Montreux.

Après le marché de Noël montreusien, le MobiLions sera placé dans plusieurs grandes manifestations, à Montreux (jazz), à Sion, à Zermatt, à Verbier ou encore à Crans-Montana. «Après, nous envisageons de le vendre à l’un de nos sponsors, à un musée, ou de l’installer au siège social international du Lion’s Club à Chicago, aux Etats-Unis.»

Oscarisé

Pour l’heure, l’œuvre de Pascal Bettex suscite un bel écho au sein du club service dans le monde. Et son initiateur, François Grand, a d’ores et déjà reçu le Melvin Jones, du nom du fondateur américain du Lion’s Club. Un Oscar, en quelque sorte. (24 heures)

Créé: 24.11.2016, 10h56

A Montreux

Le MobiLions a été mis en service mercredi sur la place du Marché de Montreux et y restera jusqu’à la fin de l’année.

Les versements par Internet seront possibles dès la semaine prochaine via le site

www.lionsclub100.ch

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.